• Queyras
Le plus bel itinéraire de rando pour découvrir les paysages du Queyras

Voici une belle manière de découvrir la variété des vallées du Queyras, via l'un des plus réputés sentier de grande randonnée pédestre en itinérance : le GR58 Tour du Queyras

 

 

 

Qu'est ce que le GR58 ?

Le GR58 Tour du Queyras est LE grand sentier de grande randonnée qui permet de faire le tour du Parc Naturel Régional du Queyras et ce en passant dans ses différentes vallées/villages :

  • il traverse le territoire des 8 communes
  • il emprunte des sentiers aux paysages variés de moyenne montagne: forêt de mélèzes, grands lacs, hameaux et villages, prairies, chalets d'alpage et paysages lunaires, plus haute commune d'Europe (Saint-Véran), faune et flore
  • vous passerez par le plus haut col emprunté par un sentier de grande randonnée (col de Chamoussière)
  • il est interconnecté au GR5, au GR541, à la Via Alpina, au Tour du Mont Viso ainsi qu'aux 3 GRP du Queyras.

C'est donc un des grands circuits itinérant pédestre de référence. Il fait partie des GR les plus fréquentés, avec le GR Tour du Mont-Blanc (TMB) et le GR20 Traversée de la Corse.

A noter que le Tour du Queyras peut se pratiquer également en VTT, mais encore mieux et plus sympathique,vous pouvez randonner accompagné d'un âne de bât (sans compter lecheval), idéal pour un séjour en famille !

 

Le GR58 en quelques chiffres : km, distance, durée, points culminants, période

  • Nombre de Kilomètres : 130
  • Durée totale marche (itinéraire officiel) : 50h
  • Dénivelé total :
    • D+ : 7725 m
    • D-  7675 m
  • Points culminants
    • Col de Chamoussière (2884m)
    • Pic de Malrif (2906m) - optionnel
    • Pain de Sucre (3208m) - optionnel
    • Pic de Caramantran (3021m) - optionnel
    • Col de Saint-Véran (2844m) - optionnel
  • Carte Topo  IGN Top 25 : 3637OT et 3537OT
  • Balisage FFR : Rouge et Blanc (GR)
  • Topo Guide FFR GR58 : Réf 505 Edition 2012 (prochaine attendue pour 2015)
  • Interconnexion avec 3 GRP, le GR5 et 2 Via Alpina (Rouge et Bleue) ainsi que le Tour du Viso
  • Itinéraire entièrement balisé/jalonné
  • Période où il est pratiquable : début mai à mi-novembre (mi-juin à fin septembre en totalité)
    • début mai et novembre : attention à la neige. En mai/juin notamment sur les secteurs les plus hauts (Vol Vieux, Agnel, Chamoussière). En fin de saison également où des chutes sont possibles dès octobre
    • du 20 au 30 juin : cette période est réputée pour sa flore intense
    • septembre/octobre est la meilleure période côté couleurs (mais hébergements ferment à compter fin septembre)

 

La grande histoire du GR58 Tour du Queyras

Le Tour du Queyras a été mis en oeuvre 1971, sous l'impulsion de Philippe Lamour (1903-1992), maire de Ceillac (1965-1983) :

  • Philippe Lamour est le père de l'amènagement du territoire : création de la DATAR, réalisation du Canal Bas Rhône Languedoc (rebaptisé Canal Ph. Lamour) figurent parmis ses réalisations;
  • Philippe Lamour, alors maire de Ceillac, a été à l'origine de la création de l'Association Grande Traversée des Alpes) créée le 21 juin 1971 (la GR5 Hollande Méditerrannée existait dès 1949, une officialisation des premiers tronçons dès 1955, et un balisage progressif de la totalité de l'itinéraire jusqu'à son inauguration totale de 1972 ). Sa vision est de développer l'activité autours des GR en promouvant la création des Gites et Refuges
  • C'est lui qui invente le concept de Station Village - :
    • Les stations village de  montagne - si cher au Queyras (en réaction aux stations intégrées dites de 3ieme génération comme les Arcs ou Tignes)
    • Le tourisme doit être piloté par les locaux et leur profiter - comme outil de développement -  et non pas être donné aux promoteurs immobiliers.
    • Le développement doit être harmonieux
  • Pour rappel, le Parc Naturel Régional du Queyras a été officiellement crée en 1977, il en a été le premier Président.

GR5, GR58, GTA et PNR Queyras sont sont très intimement liés, fruit de l'impulsion du même homme : Philippe Lamour.

C'est pour cela que le GR58 fut nommé "Sentier Philippe Lamour" en 1984 (à l'instar du Canal du Bas Rhône Languedoc), mais si celui-ci a vu son tracé modifié depuis.

 

Le tracé historique du GR58, et la naissance des premiers gites et refuges pour faire le tour du Queyras

Le premier balisage a été posé par M. et Mme Lamour, assisté par M. Diès Directeur Départemental de l'Agriculture des Hautes-Alpes et le Dr Paul Cabouat, vice président du CNSGR. Rendons leur hommage.

Le premier tracé de mars 1971 ne passait pas par Cervières ni Brunissard, et empruntait les étapes aujourd'hui variantes :

  • Ristolas avant de remonter à Gilly
  • Aiguilles depuis le Malrif

A l'époque :

  • il n'y avait pas de refuge au Col Agnel (seulement des ruines d'un ancien refuge, mais une cabane pastorale neuve simplement),
  • la route du Col Agnel venait d'être construite tout juste. Le premier topo guide du GR58 de 1971 indique même un commentaire cocasse : "Le beau cirque du Col Agnel, qui constituait jadis un lieu exceptionnel de solitude pour les vrais montagnards, a été recemment violé par la construction d'une de ces inutiles routes de montagne, sans intêret majeur assouvissant la passion de certains obsédés du bull-dozer. Il faut souhaiter que la politique de sauvegarde de la nature, actuellement à l'ordre du jour, permette dans l'avenir de mettre un terme à de telles manifestations de vandalisme".
  • Pas de Refuge à Furfande, un GR541 Saint-Crépin/Furfande (permettant de relier le Tour de l'Oisan au Tour du Queyras) était en cours de balisage seulement,
  • Ristolas disposait d'un bureau de Poste,
  • Ceillac d'un télésiège et d'un téléski construits en 1969 jusqu'en haut du Col de Bramousse ! 
  • Et la route du Guil était la nationale 202 qui se poursuivait par la N547 jusqu'au Grand Belvédère du Viso.

Souvenir souvenirs !

Dès les premières années, de multiples gites ont fleuris tout au long du parcours. Ainsi en 1974 sont déja mis en avant dans les guides :

  • le Gite Grande Traversée des Alpes de Ceillac (15 places)
  • le Curé et l'agent technique de l'Office National des Forêts acceuillent les randonneurs toute saison, en complément des hotels notamment lorsqu'ils sont fermés
  • la cabane pastorale du Col Agnel est devenue un refuge de la Grande Traversée des Alpes de 40 places, non gardé en permanence
  • l'ancien batiment des douanes de l'Echalp est devenu un gite d'étape
  • à Abriès un relais-refuge Grande Traversée des Alpes de 30 places est né. Existent aussi l'hotel restaurant Relais du Mont Viso, et la pension Les Edelweiss (dortoir de 40 places)
  • à Souliers, un gite d'étape de 20 places a ouvert

On cite encore  les endroits où il est possible de dormir dans les granges et la paille, avec accueil chaleureux de Queyrassins !

Bref, l'économie s'organise autours du GR, avec années après années de nouveaux services et établissement , mais aussi des modifications sur le parcours. Des variantes ont été mises en oeuvre, jusqu'à être nommées A,B,C,D.

Ces variantes ont été supprimées en 2009, et ont donné naissance pour plus de clareté à 3 GRP :

  • Le Tour du Pain de Sucre,
  • Le tour de la Dent du ratier,
  • Le tour de la Font Sancte

A noter que le balisage est entretenu par les équipes du Parc Naturel Régional du Queyras et la Fédération Française de Randonnée, section Hautes-Alpes.

 

Durée d'un tour du Queyras : en combien de jours peut-on faire le GR58?

Tout d'abord il n'y a un seul Tour du Queyras, mais le vôtre ! La durée de votre randonnée en itinéraire dépendra :

  • du parcours que vous choisirez : le parcours dans sa globalité, avec ou sans variante, avec ou sans sommets mythiques additionnels
  • de votre forme physique : le temps de marche varie beaucoup, vous seul ête capable de connaître votre endurance
  • de votre équipement : les campeurs devront augmenter leur horaire de 10/15%

La durée standard est de 7/8 jours. Les meilleurs marcheurs le pratiquent en 4/5 jours, mais cela s'assimile plus à du Trail.

L'idéal c'est quand même de profiter des paysages, de discuter dans les gites, et d'en profiter pour faire quelques sommets au passage (ex : Pain de Sucre 3208m, Pic de Caramantran 3021m , tête de la Jacquette 2757m, Pic Malrif 2906m, Crête des Chambrettes 2582m, etc.), ce qui pourra vous amener à 10 jours d'exception.

Les sentiers du Queyras ne sont pas difficiles : ce n'est pas de la haute montagne, mais c'est la montagne quand même.

On parle de "randonnée facile de moyenne montagne, à la portée de tout randonneur, habitué à la marche en terrain varié, au port du sac à dos et sachant lire une carte". Ce GR est bien moins difficile que le GR20 de Corse.

Il faut donc être correctement équipé (aux pieds, pour la nuit et les changements de condition météorologique) et être dans une forme physique acceptable : on ne marche pas 8 heures par jours pendant 8 jours par hasard !

Il n'y a donc pas qu'1 tour du Queyras, mais celui qu'on se compose. Tout dépend en fait votre connaissance préalable du Queyras. C'est d'ailleurs aussi pour cela que des variantes ont été mises en place.

 

Le tracé actuel et les étapes du GR58 Tour du Queyras

Le Tour du Queyras peut se faire bien naturellement dans les deux sens (Sens Horaire ou Sens Anti-Horaire), avec un point de départ parmis les 8 villages. Les sentiers sont très bien balisés. Classiquement il est amorcé à Ceillac (premier village lorsqu'on entre dans la vallée du Queyras), mais ce n'est pas obligatoire, vu que le circuit est circulaire.

Voici le découpage standard du parcours en 8 étapes (sens anti-horaire):

  • JOUR 1 : Ceillac à Saint-Véran par le col des Estronques (2651m)
    • 6h de marche
    • Dénivelé + : 1160 m
    • Dénivelé - : 840 m
  • JOUR 2 : Saint-Véran- Col Agnel par la Chappelle de Clausis et le Col de Chamoussière (2884m)
    • 5h30 de marche
    • Dénivelé + : 960 m
    • Dénivelé - : 405 m
  • JOUR 3 : Col Agnel-La Monta par le Col Vieux (2806m) et les lacs Egorgéou/Foréant
    • 4h de marche
    • Dénivelé + : 235 m
    • Dénivelé - : 1150 m
  • JOUR 4 : La Monta-Abriès par la Crète de Gilly (2585m), la Collette de Gilly (2366m) et le Roux
    • 6h30 de marche
    • Dénivelé + : 850 m
    • Dénivelé - : 900 m
  • JOUR 5 : Abriès - Fonts de Cervières par les Lacs Malrifs et le Col de Malrif (2830m)
    • 8h de marche
    • Dénivelé + : 1380 m
    • Dénivelé - : 880 m
  • JOUR 6 : Fonts de Cervières- Souliers, par le Col de Péas (2629m)
    • 5h de marche
    • Dénivelé + : 640 m
    • Dénivelé - : 850 m
  • JOUR 7 : Souliers-Refuge de Furfande, via le Col du Tronchet (2347m), Brunissard et le Col de Furfande (2500m)
    • 7h de marche
    • Dénivelé + : 1380 m
    • Dénivelé - : 890 m
  • JOUR 8 : Furfande-Ceillac par le Col de la Lauze (2076m), les Escoyères, Bramousse, et le Col de Bramousse (2251m)
    • 8h de marche
    • Dénivelé + : 1120 m
    • Dénivelé - : 1760 m

Certains regroupent l'étape 6 et 7 en allant directement depuis le Lac de Roux vers Arvieux centre village (on ne pousse pas jusqu'à Brunissard).

D'autres prolongent l'étape 6 jusqu'à Brunissard et repartent le lendemain avec un peu moins ce marche, avant la grande étape du dernier jour.

 

Les Variantes du GR58 Tour du Queyras : à la découverte des autres pepites du Queyras

  • Au niveau de la Chapelle de Clausis : variante par le Refuge de le Blanche et/ou le Pic de Caramantran
  • Au niveau de la Monta
    • variante par le Col Lacroix / Col d'Urine
    • variante pour les crêtes de Peyra Plata (le tracé officiel originel passe de nouveau depuis 2015 Ristolas)
  • Au niveau du Roux : variante par le Col des Thures (col de Rasis et Crêtes aux eaux pendantes). Attention : l'horaire de marche est de 8h entre le Roux et le Fonts de Cervières (le topo FFRP 2015 est erroné sur ce point, ils parlent de 10h30). Garder les courbes de niveau en suivant le sentier depuis le Col de Razis pour rejoindre le Col de Malrif : la tentation est en effet de descendre aux lacs de Malrif pour remonter une très belle côte ardue pour rejoindre le Col de Malrif (à éviter sauf si vous aves les jambes pour et avez envie de faire trempette dans le Grand Laus !)
  • Au niveau des lacs Malrif : variante par Aiguilles , Mériès, Château-Queyras
  • Au niveau des fonts de Cervières : boucle par le lac des Cordes / Col des Marsailles
  • Au niveau de Souliers (Col du Tronchet)
    • variante par le lac de Souliers et la Casse Déserte pour rejoindre Brunissard
    • variante par Arvieux (via Lac de Roue) : variante non officielle mais souvent pratiquée
  • Au niveau d'Arvieux : petits boucles de ravito vers la Chalp ou le Bourg
  • Au niveau de Furfande, variante depuis les Escoyères vers Villargaudin et Montbardon

L'interconnexion / les liaisons du GR58 avec les GRP, la GR5, le GR541, les Via Alpina et le Tour du Viso

Le GR58 croise plusieurs grands autres sentiers de grande randonnée :

  • liaison avec la GR5 (qui entre dans le Queyras par le col des Ayes et en ressort par le Col Girardin): les deux itinéraires se croisent au niveau de Ceillac et de Furfande
  • liaison avec le GR541 au niveau de Furfande
  • liaison avec la GRP Tour de Font Sancte : au niveau de Ceillac
  • liaison avec la GRP Tour du Pain de Sucre : au niveau du Refuge Agnel
  • liaison avec la GRP Dent du Ratier : au niveau d'Aiguilles, Souliers, Arvieux ou Furfande
  • liaison avec la Via Alpina Rouge : au niveau de Ceillac et de Furfande
  • liaison avec la Via Alpina Bleue : au niveau du Roux/Abriès
  • liaison avec le Tour du Viso : au niveau de l'Echalp

 

Vous pourrez ainsi élargir votre Tour du Queyras, si l'on prend les zones où les sentiers se croisent, au niveau de :

  • Ceillac : liaison avec la GRP Tour de Font Sancte, la GR5, la Via Alpina Rouge
  • Refuge Agnel : liaison avec la GRP Tour du Pain de Sucre
  • Roux/Abriès : liaison avec la Via Alpina Bleue
  • Aiguilles, Souliers, Arvieux ou Furfande :liaison avec le GRP Tour de la Dent de Ratier
  • Furfande : liaison avec le GR541 et la Via Alpina Rouge
  • Echalp : liaison possible avec le Tour du Viso

 

Effectuer le GR58 Tour du Queyras en bivouac

Il est tout à fait possible d'effectuer le Tour du Queyras en totale autonomie, à savoir en bivouac.

En effet, l'itinéraire traverse un Parc Naturel Régional, et non pas National : le planté de tente est autorisé si situé à plus d'une heure de marche des habitations, et seulement la nuit - c'est une tolérance (sinon c'est seulement dans les campings).

Attention, le secteur de la Réserve Nationale Ristolas Mont-Viso est bien une réserve nationale : tout bivouac est là bien sûr interdit. Mais les sentiers du tracé officiel ne traversent pas la réserve nationale : celle-ci commence en effet de l'autre côté de la Taillante et à partir de la Roche Ecroulée.

Par ailleurs, il est interdit de faire des feux en forêt ou en lisière de bois, ou à proximité de tout élément facilement inflamable (meule de foin, paille, tas de bois, haies,,etc.)

Voici les lieux de bivouac les plus couramment choisis :

  • Ceillac Le Tioure en dessous du Col des Estronques
  • Chapelle de Clausis
  • Sous le col Vieux ou Lac Egorgeou/Foréant
  • Ristolas (Camping La Monta)
  • Hameau de Malrif
  • Font de Cervières
  • Vallon de Souliers (Clot Charin / Pré de Soubeyran)
  • Lac de Roue
  • Cabane Gardère/Le Coin d'Arvieux (jonction sentier pour Lac du Lauzon)
  • Bramousse ou Chalets de Bramousse

 

Effectuer son GR58 avec un âne de bât

Voilà une pratique qui se développe depuis plusieurs années en France, et dans le Queyras. Pas mal de familles choisissent ce mode de randonnée, sachant que l'âne porte les bagages de 2/4 personnes (30/40 kgs), marche à une vitesse régulière (3/4km/h). Seuls quelques rares passages du GR58 ne seront pas adaptés pour lui, votre ânier vous conseillera sur les secteurs à éviter et les alternatives à éviter. Cette formule est souple : pas mal de gîte acceptent les ânes, vous pourrez ainsi mixer nuit en gîte/refuge et bivouac, sachant qu'un âne mange de l'herbe et boit très peu.

 

Le Tour du Queyras en Gites et Refuges

Vous trouverez en lien tout en haut le site internet des Gites et Refuges accessibles tout au long du parcours. Sachant qu'il est très fortement conseillé de réserver en période haute (mi-juillet/mi-août).

Vous trouverez sur notre site une sélection des gîtes et refuges à ne pas manquer.

A noter qu'un service Sherpa est disponible pour ses affaires personnelles - de refuge en gites (mais de notre avis, c'est moins roots !).

 

Bref, un beau tracé, de beaux sentiers bien entretenus, belles rencontres, et de multiples possibilités pour le réaliser, en toute simplicité. Et vous, quelle a été votre expérience du Tour du Queyras? Quelles étapes avez-vous suivies pour votre randonnée itinérante?

Marc DESROUSSEAUX
Membre depuis : 11/07/2014
Ristolas France