• Château-Ville-Vieille | Souliers
(0)
Le point de passage de tout GRriste du 58 qui se respecte, lors de la liaison Fonts de Cervière / Malrif

Un grand col méconnu des randonneurs à la journée, mais incontournable pour les itinérants du GR58 : le Col de Péas s'atteint en 2h40 de marche depuis Souliers, et la rando est bien sympa !

 

Un départ rando qui joue à cache cache !

Trouver le sentier mérite qu'on soit persévérant ! Depuis le parking de Souliers (près de la Chapelle), vous avez les indications métriques suivantes au panneau Souliers 1840 : La Cuche 1h20/3,8km, Col de Péas 2h40/7,6km, Meyriès 3h10/9,5km. Reste à trouver le sentier. Voici quelques indications : du parking de Souliers (près de la chapelle), prendre le chemin qui monte au Refuge de Souliers, puis bifurquer sur la gauche devant la maison récente (le chantier a supprimé le panneau de balisage), en visant de rejoindre la Croix qui surplombe le hameau. Le sentier est balisé Rouge/Blanc à partir de la Croix, et monte progressivement en forêt. C'est vrai que la plupart des randonneurs descendent du Col, donc ils arrivent là naturellement.

 

Un peu d'histoire sur la ligne de défense Secteur Fortifié du Dauphiné

Le Col de Péas faisait partie de la ligne de défense Secteur Fortifié du Dauphiné, mise en oeuvre de 1924 à 1940, véritable ligne maginot reliant le Secteur Fortifié de Savoie au Secteur Fortifié des Alpes Maritimes, sur une distance de 95km (de Névache au Pra/Saint-Dalmas le Selvage). Ces lignes de défense servirent pendant les combats contre les italiens en juin 1940, et pendant l'hiver 1944/45. Dans le Queyras, les bastions étaient positionnés au Col Fromage, au Sommet Bucher, à Fort Queyras, au Lac de Roue et visait à se protéger des invasions italiennes, soit 4 quartiers Quartier de Péas, Quartier de Fort Queyras, Quartie du Sommet Buchet, Quartier Ceillac. Ces bastions étaient légers (surtout des blockhaus léger dit "MOM Main d'Oeuvre Militaire" de type pilule de Briançon) car la topographie était réputée difficile pour des troupes massives.

Le Quartier du Péas est confié au 107e BCA, avec un poste de commandement au Lac de Roue (PC La Motte Tremblante), et est chargé de protéger le Nord du massif : le vallon menant au col de Péas qui communique avec la haute vallée de la Cerveyrette (dans le Briançonnais). Un blockhaus pour Fusil Mitrailleur a été construit au col de la Crèche au dessus de Meyries. Le poste optique de l'agrenier fait aussi partie du dispositif.

 

La montée dans les bois de Clot Charin

Le sentier débute à la Croix qui domine Souliers : d'abord à découvert, il s'enfonce assez vite dans le bois de Clot Charin, via des lacets progressifs très bien pensés. On sent qu'il s'agit d'un sentier historique du GR58, la progression est un délice, on ne ser fatigue pas. Lors de notre montée, nous avons croisé quelques lièvres surpris par les randonneurs qui descendaient tôt le matin du Col de Péas. Vous arrivez à un point culminant dominé par un arbre vénérable 2115m. Profitez du beau panorama sur la vallée, Montbardon, Sommet Buchet.
 

Du haut du bois de Clot Charin 2115m à la Cuche 2270m, le long de l'ancien canal

Le sentier monte d'abord en ligne droite très progressive, afin de rejoindre l'ancien canal de Serre de Crepaud/Clot la Charne. A partir du canal, vous avez des arbres d'abord, le sentier suit en dominant le vallon, via une coulée verte, un vrai délice. Vous allez rejoindre un petit passage à découvert, qui vous mènera à la bifurcation La Cuche.

Au panneau La Cuche 2270m, vous avez les horaires/distances suivantes

  • Bergerie du Haut de Péas 30mn/1,8km
  • Col de Péas 1h20/3,8km
  • Les Fonts de Cervières 2h30/6,6km
  • Bergerie de Péas 40mn/1,9km
  • Rouet 1h30/4,4km
  • Meyriès 1h50/5,7km
  • Souliers 1h/3,8km

 

De la Cuche 2270m  à la Bergerie Haute de Péas, la belle traversée dans les alpages

Le sentier monte afin d'atteindre les alpages qui sont en plateau. Ensuite, c'est une belle traversée de vallons, sous les crêtes de Clot Chamaurie, avec quelques ruisseaux, un peu de descente et vous retrouvez la bifurcation Bergerie Haute de Péas. Vous devriez voir les troupeaux de moutons en contrebas.

Au panneau Bergerie Haute de Péas 2340, les horaires/distances et bifurcations sont les suivantes

  • Col de Péas 50mn/2km, Les Fonts de Cervières 2h00/5,8km
  • La Cuche 30mn/1,8km
  • Souliers 1h30/5,6km
  • Meyriès 2h20/7,5km

 

De la Bergerie Haute de Péas au Col de Péas : l'ascension finale délicieuse le long du torrent de Péas

Vous avez une dernière montée en lacet bien tracée sur la colline, le sentier rejoint ensuite le torrent de Péas qu'il va accompagner jusque sous le Col.

Vous marchez dans le Col avec le son du torrent, avec les crêtes de Rasis sur la gauche, un vrai délice, très rares sont les cols à offrir ce plaisir. Un bon coin à pique-nique au pied de l'eau. Le Col est dégarni, un peu venteux (ne pas y traîner sans coupe vent): vert côté Queyras, roccailleux côté Cervières. Il donne envie de descendre voir ce qu'il se trouve.

 

Les randonnées accessibles depuis le Col de Péas

Depuis le Col de Péas, vous avez les options suivantes :

  • Les fonts de Cervières 1h10, sur le GR58, pour remonter ensuite vers les Lacs de Malrif
  • Retour Souliers 2h00
  • Retour Meyriès 2h50
  • aller voir les anciennes mines d'amiantes
  • aller voir l'ancien poste optique de l'agrenier

 

Personne n'a encore laissé de commentaires ici. Lancez-vous !
Marc DESROUSSEAUX
Membre depuis : 11/07/2014
Ristolas France

Carte de l'Itinéraire