• Date : 29/09/2015
  • Lu : 3 027 Fois

Le matériel essentiel pour passer une bonne nuit sous tente

Voici la checklist et quelques conseils pour profiter d'une belle nuit sous la tente dans le Queyras.

Il y a plusieurs manières de randonner dans le Queyras : la randonnée à la journée, la randonnée en étoile, la randonnée itinérante avec nuit en Refuge, mais aussi la rando itinérante avec nuit en Bivouac. Revue de la législation applicable dans le Queyras, et du package matériel à prendre pour passer la meilleure des nuits sous tente, tout en randonnant léger !

 

 

Bivouac - Rappel de la réglementation dans le Parc du Queyras

Il est nécessaire tout d'abord de rappeler la réglementation en vigueur dans le Parc Naturel Régional du Queyras :

  • pas de bivouac possible dans le Réserve Nationale Ristolas Mont-Viso
  • en dehors de la Réserve Nationale, le bivouac est possible si l'on est à plus d'une heure des habitations, et en respectant la nature (pas de feu en sous-bois, emporter ses déchets, etc.)

 

En quelles saisons peut-on bivouaquer dans le Queyras?

Théoriquement en toute saison, mais cela dépend de votre équipement et de votre maîtrise des risques liées à la nivologie.

Pratiquement, de juin à septembre (mai/octobre selon les dates de fonte/chute de neige) : ce sont les périodes de randonnées, sachant qu'en juin les paysages sont verts et la luminosité maximale, mais que les meilleures couleurs sont en septembre/octobre (préférable pour les photographes).

Une tente 3 saisons est indispensable (en montagne, le temps peut vite changer). Une tente 4 saisons, plus lourde mais mieux protégée à sa base, vous permettra de supporter la neige et les basses températures plus fréquentes en début/fin de saison.

 

Checklist de la Rando Bivouac en Queyras

Voici le matériel que nous emportons systématiquement pour faire un bon bivouac

  • une tente légère mais résistante : nous nous sommes arrêtés sur le modèle MSR Hubba Hubba NX (3 saisons - 2 places), ultra-légère et qui se monte rapidement. L'équivalent en 3 saisons plus extrême est la MSR Hubba Hubba HP
  • un sac de couchage compact mais chaud : nous avons choisis un sac de couchage en plume d'oie de la marque SeatoSummit, modèle Talus. Différents modèles existent en fonction de la température minimale de confort que vous visez. Ces sacs sont munis d'un dispositif de compactage très efficace, utile pour le ranger dans votre sac de randonnée
  • un drap de sac : nous avons retenu le SeaToSummit Thermolite Reactor (jaune) : compact, léger, il apporte 4/5 degrés de plus, et protège le sac de couchage dont le dégraissage est coûteux (plumes d'oie). Ce drap pourra vous servir également lors de nuit en refuge comme Sac à Viande (ils fournissent les couvertures et l'oreiller).
  • matelas de sol gonflable : nous avons sélectionné le sac non auto-gonflant Thermarest NeoAir Xlite, l'un des plus léger (et il ne faut pas longtemps pour le gonfler)
  • oreiller gonflable pour ceux qui ne peuvent pas s'en passer. de notre côté, nous utilisons nos vêtements
  • un sac à dos pour transporter vos affaires : pour 1 nuit nous utilisons un sac de 45 L extensible +10L de la marque Deuter modèle AirContact, pour 3 nuits un sac de 60 L + 15L toujours Deuter AirContact. L'avantage de ces sacs tient au système de portage qui protège votre dos, et il est munu d'une housse anti-pluie.
  • des boites hermétiques en plastique pour emporter votre repas : pâtes, fromage rapé, soupe en sachet, tubes de Pom'Potes pour le dessert, tubes de lait concentré sucré ou crême de marron, sachets de thé/tisane ou café, petite biscuits. Certains ajouterons une petite fiole pour y mettre du Genepi ou du vin, idéal pour démarrer/finir le repas ! Ne pas oublier aussi le saucisson
  • Ne pas oublier la cuillère/fourchette spéciale rando, ainsi que l'Opinel ou le couteau suisse !
  • un réchaud compact et efficace : nous nous sommes arrêtés sur un réchaud MSR Reactor 1.7 L. Avantages : sa taille permet de l'utiliser comme gamelle, et vous pouvez cuire des pates pour 2 personnes tout en étant compact (il existe des modèles plus imposants). MSR offre un brûleur très efficace qui chauffe votre repas au plus vite en consommant un minimum de gaz. Ce mélange de gaz qui tient mieux l'altitude, mais on ne le trouve pas forcément en supermarché. Inconvénient : il n'utilise pas de bonbonne de recharge de gaz bleue française, mais des bonbonnes cartouche rouges dédiées MSR.
  • deux briquets BIC (un de secours), mais surtout pas de modèle dit Électronique. Il faut un modèle à pierre, une simple étincelle suffit pour démarrer le réchaud. Veillez à laisser les briquets à l'abris de l'humidité
  • une trousse médicale avec le matériel indispensable (pansements pour ampoules, etc.). vous en trouverez si tous les bons marchands de matériel de rando/outdoor
  • une lampe frontale (pour notre part un Petzl) et une lampe de tente qui servira aussi pour éclairer la fin du repas (pour notre part une lampe Decathlon Dynamo Bleu Rando, qui peut se recharger par ... dynamo)
  • une batterie externe de recharge/secours pour votre téléphone portable (Power Bank), et ses cables connectiques associés
  • des vêtements chauds pour la nuit et pour la journée :
    • une bonne polaire et une veste en softshell pour se prémunir du vent et de la pluie
    • un poncho pour se protéger de la pluie,
    • en début/fin de saison, prendre une veste plus chaude. Pour notre part, nous emportons systématiquement notre GORE-TEXT 3 couches d'hiver : elle nous sert aussi pour nous protéger des courants d'air dans la tente
    • ET ne surtout pas oublier quelques astuces que nous donnons ci-après pour ne pas avoir froid !

Vous compléterez ce sac avec nos conseils de la checklist Sac à Dos de rando, et du choix de chaussures de randonnée.

 

L'indispensable pour ne pas avoir froid, afin de passer la meilleure des nuits sous tente

La nuit, le corps protège les zones vitales (coeur), les extrémités sont peu alimentées, il faut donc les protéger correctement, si vous voulez passer une nuit tranquille. Nous conseillons d'emporter les équipements suivants:

  • vos sous-vêtements en Mérinos que vous utilisez l'hiver pour le ski de rando/ski de fond : c'est ce qu'il y a de mieux et de plus léger
  • ne surtout pas oublier le bonnet, ainsi que des chaussettes aérées (nous randonnons avec des chaussettes double peau anti-ampoules, qui sont donc trop serrées pour la nuit)
  • notre cache-col d'hiver, afin de se protéger contre les courants d'air

Ensuite le sac de couchage et le drap de sac prennent le relais !

 

Où bivouquer dans le Queyras ?

Le bivouac est le summum de la pratique de la randonnée pédestre : en plein autonomie, l'esprit libre, tu évolues tranquillement en montagne, décidant de s'arrêter pour la nuit là où bon te semble !

Le plus souvent tu t'arrêteras auprès des lacs, qui sont souvent tes objectifs de randonnées : les classiques sont les lacs du vallon de Bouchouse (Egorgeou, Baricle, Foréant)  et les Lacs du vallon de Malrif (Grand Laus, Petit Laus, Mezan).

Les randonneurs du GR58 s'arrêteront également à d'autres endroits tout au long du parcours. D'autres viseront les nombreux camping du Queyras, en complément, afin de pouvoir bénéficier des douches ! Enfin, certains mixeront bivouac en pleine nature et bivouac à proximité d'un des nombreux refuge d'altitude du Queyras, voire nuit refuge/gîte avec bivouac de pleine nature.

Avec la tente, vous êtes libres de composer un séjour de randonnée à la carte dans le Queyras !

 

Bien équipés pour la nuit, vous apprécierez de dormir comme un loir et de vous laisser réveiller par les premiers rayons du soleil et les marmottes. A vous les bons petits repas au réchaud, et les belles photos de coucher/lever du soleil. Bien équipés, rassurés, pour pourrez profiter de ce moment de convivialité et retour aux sources que constitue une randonnée avec nuit en bivouac. Et toi, quelles sont tes pratiques et équipements en bivouac ? N'hésites pas à commenter pour compléter et apporter tes conseils !

 

 

Tous les commentaires (0)

 
Personne n'a encore laissé de commentaires ici. Lancez-vous !