• Ristolas | Col Vieux
Un panorama inoubliable à 360° sur le Queyras, le tout à 3200 m

Une belle rando qui ne vous laissera pas indifférents : elle est accessible (temps de marche court - 1h40) pour qui a le souffle entraîné (608 mètres de dénivellé), et une fois en haut (il culmine à 3208 mètres d'altitude) la vu est grandiose.

Un sommet bien connu des photographes, situé sur la commune de Ristolas, et emprunté l'été par de nombreux randonneurs à la journée mais aussi en itinérance (GRP Tour du Pain de Sucre et GR58 Tour du Queyras qui passent en contrebas (sentier du Col Vieux et des lacs Foréant/Egorgeou) !

 

L'ascension du Pain de Sucre : une rando en deux étapes

  • Parking sous le Col Agnel - Col Vieux : 40 mn
    Le chemin est balisé jusqu'au Col Vieux et suit le rif du torrent de l'Eychassier, sur le sentier du GR58 Tour du Queyras (balisage rouge-blanc) et du GRP Tour du Pain de Sucre
  • Col Vieux - Pain de Sucre : 1h00
    En haut du col, prendre à droite le chemin largement identifiable puis la trace qui mène à un replat.

Poursuivre vers l'Est au pied du Pain de sucre, en suivant le sentier balisé à travers les pierres, sur la droite et qui contourne la base du Pain de Sucre. Le Pain de Sucre a une forme de pyramide.

Dans l'ascension du Pain de Sucre, veiller à rester sur la trace principale (la plus à l'Est possible -à droite), qui progressivement montee en lacet dans la pyramide, et à suivre les cairns qui balisent le chemin.

La toute dernière partie de la marche se fait entre les lauzes, il faut parfois s'agripper et repérer les différentes sentes, le sentier devient raide et vertigineux sur les derniers 100 mètres. Attention à ces pierres qui sont glissantes dès que l'humidité pointe.

Bien naturellement, n'oubliez pas le coupe-vente et la polaire, le pic culmine à plus de 3200 mètres, le vent peut y souffler et le temps changer rapidement. Pas d'eau là eau, vous en trouverez uniquement sous le Col Vieux !

 

Le Pain de Sucre via le Col Agnel : un point de départ alternatif

Il est également possible de partir du Col Agnel : le sentier rejoint le sentier du col vieux à la base du Pain de Sucre, via une montée tout aussi intéressante. C'est juste un départ en ayant un pied un peu plus proche en Italie !

Dans ce cas l'ascension est légèrement plus courte (on gagne 20-30 mn). Cette ascension peut être utile pour les photographes afin de gagner quelques minutes de sommeil supplémentaire aux aurores !

 

Le sommet du Pain de Sucre : un point de vue inoubliable sur les alpes françaises, italiennes et suisses

Une fois en haut, depuis la crête sommitale, vous bénéficierez de plusieurs abris en pierre, afin de vous protéger éventuellement du vent, et d'un superbe panorama à 360 degrés sur les montagnes environnantes, plus particulièrement :

  • la crête de la Taillante, au Nord, et les Lacs Egorgeou/Foréant en dessous
  • les Alpes italiennes : le Mont Viso 3841m au Sud Est (logé derrière le Pic d'Asti 3320m), la plaine du Pô et la vallée de Val Varaita qui sont le plus souvent dans la nebbia
  • Le lac d'Asti en contrebas, tout petit,
  • la vallée du Col Agnel : le col, le parking et la maison du Parc en dessous, le Grand Queyras
  • L'Oisan à l'ouest et Grand Pic de Rochebrune
  • le Pic de Rochebrune et le reste des Alpes françaises/suisses, au loin (et notamment le Mont Blanc)

L'espace est restreint là haut, l'arrête finale est aérienne et étroite, mais la vue inoubliable ! Vous aurez du mal quitter le sommet !

A noter que le Pain de Sucre s'appelait autrefois aussi "L'Aiguillette".

 

Un pic très fréquenté l'été, veiller à rester prudent

Cette balade courte n'est pas difficile, si ce n'est la dernière centaine de mêtres : elle est néanmoins aux familles averties, en raison de la dernière partie de l'ascension qui se fait dans les roches et avec une belle pente :

  • Il est nécessaire que tous aient le sens de l'équilibre, et n'aient pas peur du vertige : il faut avoir le pied sûr ;

  • Vers le haut du sommet la sente s'estompe, il faut être prudent, et être capable de s'agriper pour terminer les derniers mètres : il faut rester prudent

  • Veiller à être correctement chaussé (cailloux, éboulis et lauzes finales) ;

  • Emporter en tout temps un coupe-vent et un vêtement chaud, il n'est pas rare que les conditions en haut soient fraiches et/ou ventées.

A ne pas emprunter un jour de brouillard ou humide (lauzes glissantes, et nécessité d'avoir un minimum de visibilité pour la descente).

Certains pratiquent le Pain de Sucre en hiver, mais là c'est beaucoup plus sportif !

 

Des levers et couchers de soleil inoubliables en haut du Pain de Sucre

Il est conseillé de monter tôt le matin (4h30 à la frontale) ou en fin de journée afin de bénéficier des meilleures couleurs au lever/coucher de soleil, en veillant à rester prudent lors de la redescente.

De là vous pourrez profiter des premiers ou derniers rayons du soleil sur le Mont-Viso et les sommets environnants, avec les couleurs bleues ou chaudes adéquates. Les chasseurs d'images feront tout pour apercevoir le spectre de Broken. A vos appareils photos et vos frontales !

 

Bref, un site incontournable du Queyras dans le secteur Haut-Guil/Ristolas, qui plus est facilement accessible (nombreux sont les marcheurs du GR58 qu'y s'y arrètent), pour qui souhaite voir le Viso de près ou prendre des photos inoubliables du lever/coucher de soleil sur le massif du Queyras et des Alpes environnantes.

Marc DESROUSSEAUX
Membre depuis : 11/07/2014
Ristolas France

Carte de l'Itinéraire