• Ceillac | Vallon de l'Adoux
Ex lac de l'Adoux, très beau lac glaciaire aux eaux turquoises, au pied du Pic Nord de la Font Sancte

Le lac Sainte-Anne, perché à 2415 mètres d'altitude, se situe sur la commune de Ceillac au pied de l'un des plus haut sommet du Queyras, la Font Sancte (3385m) et de ses névés. Sa taille et sa couleur turquoise en font un lac de montagne exceptionnel facilement accessible en randonnée pédestre, depuis le Lac Miroir (1h et 200 mètres de dénivellé).

Ce n'est pas hasard si le GR5 et la Via Alpina passent par ce lac d'altitude ! Les pécheurs y trouveront aussi leur compte. A noter le pélerinage de la Sainte-Anne, qui a lieu chaque année le 26 juillet.

Dans les années 90, il a servit de base pour la plongée sous glace l'hiver (entreprise Aqua-Logis). L'été, c'est un lac où peut se pratiquer la pèche en lac d'altitude, et il n'est pas rare que des VTTistes y passe avant de monter au Col Girardin.

 

Un peu d'histoire du Lac Sainte-Anne

Le lac Sainte-Anne se nommait autrefois lac La Doux (mot d’origine gallo-romaine qui désigne une source), qui s'est transformé ensuite en lac de l'Adoux. Aujourd'hui seule la bergie située en contrebas porte cet ancien nom (Bergerie de l'Adoux).

Une légende explique l'appelation de la Font Sancte, qui domine le lac et est liée à la Fontaine Sainte du Val d'Escreins

Une jeune bergère menait paître son troupeau dans le vallon du Val d'Escreins. Les plus hautes pâtures avaient l'herbe la plus fine mais, hélas, nul ruisseau ne désaltérait les bêtes, qu'il fallait descendre auprès du torrent, pour boire. Que de temps perdu et de fatigue inutile, soupirait la bergère. "Ah, si une source pouvait naître en ces beaux alpages, que je serais contente!..."

Un jour, elle fut intriguée par le manège de sa chèvre blanche, qui disparaissait dans les rochers,et se dressait, soudain, sur l'un d'eux en l'appelant. Elle alla voir, et, quelle surprise : une belle source d'eau limpide s'échappait par une ouverture circulaire semblable à celle qui aurait été produite par le passage d'un boulet de canon. Cette source n'a jamais tari depuis.»

La source devint alors la "Fontaine Sainte" puis "Font Sainte" devenant "Font Sancte".

Une chapelle, dit Chapelle Sainte-Anne, a été érigée à la fin du 17ième siècle pour implorer la pluie et conjurer la sécheresse et autres calamités agricoles, et surtout remercier Ste Anne d'avoir sauvé, selon la tradition, des enfants coincés sur un radeau de fortune au milieu du lac. L'appelation Lac Sainte Anne est apparue la première fois qu'en 1751 suite à cet évènement :

Ce jour-là, deux petits bergers s'amusaient au bord du lac de l'Adoux, au pied de la Font-Sancte. Ils construisaient un radeau avec des branches. Ils le mirent à l'eau et naviguèrent tout heureux. Mais, ils se retrouvèrent au milieu du lac et n'eurent plus de force pour rejoindre la rive.

Bientôt, leurs parents s'inquiétèrent de leur absence. Après quelques recherches, ils découvrirent les enfants au milieu du lac. Ils étaient désespérés... Ils prièrent Sainte-Anne et lui promirent de construire une chapelle s'ils retrouvaient les enfants sains et saufs. Le lendemain matin, un léger vent ramena les enfants sur la rive. La promesse fut tenue et la chapelle construite au bord du lac. Depuis cette histoire, le lac s'appelle Sainte-Anne…

 

Un pélerinage a lieu chaque année depuis  1647 à la Sainte-Anne, chaque vallée (Haute-Ubaye/Queyras) se rejoignant à la Chapelle.

 

Itinéraire d'accès au Lac Sainte-Anne depuis le Lac Miroir

NB : à noter qu'il est possible d'atteindre le Lac Sainte-Anne depuis le parking de Chaurionde (voir notre topo dédié). La rando est tout aussi sympathique, mais on loupe de lac Miroir.

Depuis le Lac Miroir, retrouver le panneau directionnel Lac Miroir, qui vous indiquera le sentier à emprunter pour rejoindre le Lac Sainte-Anne, par une grimpette de 1h seulement.

Celui-ci traverse un petit vallon, avant de s'enfoncer délicieusement dans la forêt. Vous arriverez ensuite à une petite clairière où vous observerez une petite ferme d'alpage et ses enclos (Bergerie des Preynasses), avant d'emprunter un petit collet qui surplombe la piste de ski.

Empruntez sur quelques centaines de mêtre la piste de ski qui remonte sur la gauche, en suivant la sente et ses cairns. Ces derniers vous aideront à distinguer un couloir à emprunter sur la droite, qui rejoint la piste du téléski. Au pied du couloir vous retrouverez un balisage au sol GR5 Rouge/Blanc.

Arrivé sur la piste du Téléski, rejoindre la piste de ski et poursuivre, en retrouvant le sentier sur la gauche, jusqu'au col "Collet de Sainte-Anne".

Le sentier part ensuite sur la gauche pour contourner la piste de ski, il se poursuit plus bas après avoir traversé la piste, pour rejoindre la Chapelle Sainte-Anne, plus précisemment d'abord la Croix de la Rédemption érigée en 1983.

Arrivé à la Chapelle, pour apercevrez en contrebas les eaux bien turquoise du Lac Sainte-Anne, sous les pics de la  Font Sancte (3385m) et le Pic des Heuvières (3271m) , et la Tête de la Petite Part (3144m), qui entourent le lac et en font un cirque autours de ce lac glaciaire.

Vous observerez la présence de névés tard dans la saison, entre le Pic des Heuvières et les Pics de la Font Sancte. Vous remarquerez le sentier du Col Girardin (2699m)  qui monte à gauche du lac, et permet de rejoindre la Haute-Ubaye, et duquel vous aurez une superbe vue plongeante sur Sainte-Anne.

Ce lac glaciaire de barrage morainique (l'ancien glacier a il y a 10 000 an surcreusé le pied de la Fonte-Sancte et laissé des bourrelets - les moraines, et sculpté les rochers - rochers moutonnés) a une bonne surface (9,1 hectares), munissez-vous d'un objectif grand angle pour le prendre dans son entiereté. Il vous surprendra par son ambiance totalement différente du Lac Miroir : ici point d'arbres et mélezein, c'est minéral !

Devant le lac, une croix et un banc : idéal pique-nique. Vous pouvez aussi faire le Tour du Lac, et vous arrêter sur les prairies vertes qui l'entourent à droite (à gauche et en face ce sont des éboulis). Il sera dur de résister de faire plouf ou de tremper la tête par jour de grande canicule.

A noter : pas de point d'eau à proximité sauf à descendre dans le vallon de l'Adoux (Bergerie), mais nous ne recommandons pas, des troupeaux sont très fréquents. Prévoir donc en conséquence. Et n'oubliez pas la polaire ou le coupe vente, utiles en montagne en cas de changement de temps.

 

Le lac Sainte-Anne, un lac traversé par les plus grands GR (GR5, Via Alpina, Tour de la Font Sancte)

Le lac Sainte-Anne est fréquenté l'été et pour cause ! Il est sur le chemin des grands sentiers de randonnées pédestre :

L'occasion d'échanger avec les randonneurs en itinérance. Certains sont partis du Lac Léman et rejoignent la Méditerranée en passant par Sainte-Anne (certains la même année, d'autre en 2 été).

 

La pèche au Lac Sainte-Anne

Le lac Sainte-Anne est un superbe spot de pèche en lac d'altitude ! Ses eaux turquoises ne vous laisserons pas indifferents, ses poissons non plus !

Voici les espèces halieutiques présentes, sous une profondeur assez conséquente de 20 mètres environ :

  • Truite arc en ciel,
  • Omble chevalier

A noter la présence de crustacés et mollusques dans le lac.

 

Alternatives - autres randos autours du Lac Sainte-Anne

  • pour la montée comme pour la descente, possibilité de passer par Chaurionde (c'est plus court). On peut ainsi monter par le Lac Miroir, et descendre via Chaurionde et les Prés du Tronchet (il faudra néanmoins rejoindre ensuite le Pied du Melezet par la route du Chaurionde, sauf à faire de l'auto-stop depuis le Parking de Chaurionde, ou à prendre la Navette mise en place l'été)
  • pour le retour, nous préconisons de passer par le Lac des Rouites (en fonction de vos conditions physiques), au lieu de rejoindre directement le lac Miroir (1h)
  • possibilité de poursuivre depuis le Lac vers le Col Girardin (et son poste optique) - 1h de plus, afin de passer un pied en Haute-Ubaye et descendre vers Maljasset : c'est le sentier du GR5 et de la Via Alpina

 

Bref, un lac de montagne incontournable du Queyras  et de Ceillac, un point de passage myhtique de la GR5/Via Alpina, et un haut lieu de pélerinage du Queyras et de la Haute-Ubaye. A ne pas manquer ! L'hiver, il est emprunté pour qui veut monter au Col Girardin en ski de rando.

Tous les commentaires (0)

S'abonner pour suivre les échanges (notification)

Personne n'a encore laissé de commentaires ici. Lancez-vous !
Marc DESROUSSEAUX
Membre depuis : 11/07/2014
Ristolas France

Carte de l'Itinéraire