Quelques chiffres clef sur Ceillac

Altitude : 1640
Population : 301
Surface : 96,05 km2
Code Postal : 05600

Le Village de Ceillac est le premier village du Parc Naturel Régional du Queyras rencontré lorsque l'on vient de Guillestrois, et il jouxte la Haute-Ubaye (Maljasset, accessible par le Col Girardin ou le Col Tronchet) :

  • L'accès se fait depuis Guillestre en empruntant la D902 via les Gorges du Guil, puis en bifurquant à Maison du Roy pour prendre la D60.
  • Le village, constitué de différents hameaux, est très connu car il est traversé par de nombreux GR (GR5/GR58/Via Alpina). Sa renommé a été décuplée par l'action de son ancien maire, grand serviteur de l'Etat : Philippe Lamour

[en cours de réecriture]

 

Le Village de Ceillac et ses différents hameaux

Le village de Ceillac se situe sur un plateau à 1640m d'altitude, au croisement de deux vallons - vallon du Cristillan et Vallon du Mélèzet/Col Girardin - chaque vallon étant constituée de différents hameaux :

  • La Viste, à l'entrée du plateau
  • Ceillac Centre Bourg, avec plusieurs quartiers autours
    • La Clapière
    • L'Ochette
    • Le Queyras
    • la Vière
    • La Marmotte
  • Dans la vallée du Cristillan
    • Le Villard
    • Le Tioure
    • Rabinoux
    • Le Touret
    • Les Chalmettes et la Rua des Chalmettes
    • Le Serre
    • Le Rioufenc
    • Le Bois Noir
  • Dans la vallée du Girardin
    • La Chalp
    • La Ra des Reynauds
    • Le Pied du Mélezet
    • Cimes du Mélezet
    • Chaurionde
    • La Riaille

 

Faits Historique marquants

  • 13ième siècle : Ceillac est rattaché à l'archevéché d'Embrun. Le village était propriété auparavant de l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon (comme Risoul et Guillestre)
  • 17ième siècle : nombreuses calamités (guerres, pillages, incendies, neige en abondance, loups…)
  • 1889/1889 : successions d'incendies. En 1889 deux incendies dévastent le village (février - 43 maisons touchées- , 5 octobre - 25 maisons -) : certaines familles s'expatrient  Lyon (industries textiles), tout n'est pas reconstruit
  • 1910 inondations dans le Queyras et à Ceillac
  • 1911 (28 juillet et 1er Août)  : orages destructeurs, voies de communication détruites
  • 1912 inondations 28 juillet, route principale détruite, village isolé
  • 1918 destruction chapelle Sainte Anne par une avalanche, reconstruction en 1920
  • 1919 dissolution confrérie des pénitents
  • 1920 inondations
  • 1926 Ceillac est rattaché au canton de Guillestre, donc à l'arrondissement de Briançon et non plus d'Embrun
  • 1928 : inauguration usine électrique, début de l'électrification du village. L'usine deviendra une maison en 1964 (Chalet des Marmottes)
  • 1928, 1929 :  inondations
  • 1930 importantes chutes de neige, la région est bloquée
  • 1931 la langue français officielle détrone le patois
  • 1931 : disparition des toîts de chaume, remplacé par toits en bardeaux de mélèzes
  • 1935 : 6 mètres de neige tombés
  • 1940 déclaration guerre à l'Italie, les italiens passent le col Albert et descendent jusqu'à Rioufenc
  • 1944 Une douzaine de douaniers allemands stationne au village pendant 2 mois (fév/mars). En Août 200 partisans italiens viennent trouver refuge, les FFI viennent prendre position
  • 1945 les allemands sont venus jusqu'au Cheynet
  • 1945 violents orages en juillet
  • 1947 orange violent en juin
  • 1951 incendie au Pied du mélézet , reste 1 maison
  • 1951 adduction eau du village
  • 1953 visite de François Mitterand à l'occasion d'une chasse à Ristolas (en compagnie de Sergueï Vinogradov, ambassadeur de l'URSS en france), invité par Philippe Lamour. Il remet une légion d'honneur au maire de Vars à Ceillac
  • 13 & 14 juin 1957 : inondations générales :
    • le chef lieu est sinistré, la boue a ensevelit les maisons, le village coupé pendant 1 mois sans route

    • les gorges sont aussi touchées, le Queyras est coupé du monde.

    • Évacuation des vieillards et les enfants par hélicoptère, les valides se réfugient au hameau voisin de la Clapière.

    • Le drame de Ceillac et plus globalement du Queyras émeut la France entière. Des centaines de volontaires viennent prêter main forte sur place pour mettre en état le village.

    • Décision de crée un nouveau quartier à l'Ochette (première maison en 1964, décision d'avoir un lotissement)

    • Le magazine Elle fait un don de deux fils neige (financé aux 2/3) et de paires de ski  : ce sont les prémices du domaine de ski du Cristillan
  • 1958 les hautes alpes sont rattachés à la région de Marseille. Les queyrassins étaient dauphinois depuis le 11ième siècle, ils deviennent provençaux
  • 1960 un glissement de terrain isole Ceillac
  • 1965 projet création remontées mécaniques (1 télésiège, 3 téléskis )
  • 1967 : rattachement de Ceillac au Syndicat Intercommunal du Queyras (SIVOM), prévision de la construction d'un remonte pente sur Bramousse
  • 1968 Ceillac s'associe avec Vars pour créer la réserve du Val d'Escrins
  • 1968 passage flamme olympique des JO de Grenoble
  • 1968 : le GR5 passe à Ceillac, le GR58 est balisé
  • 1971 Étalement des vacances de Février. (Initiative Philippe Lamour suite à une enquête auprès de 171 maires de stations).
  • 1971 création par Philippe Lamour de l'association GTA Grande Traversée des Alpes à Ceillac , dont les finalités sont de :
    • « promouvoir le tourisme de randonnée entre le lac Léman et la Méditerranée »
    • réorienter la GTA autour du concept de « gîtes d'étape », afin de dynamiser une économie qui profitent aux territoires traversés
    • promouvoir la randonnée itinérante
  • 1972 Eglise Sainte Cécile classée M.H
  • 1973 inondations vallée du bois noir
  • 1977 : création du Parc Naturel Régional du Queyras , dont Ceillac est membre de plein droit
  • 1978 Eglise Saint Sébastien et Chapelle des Pénitents classés
  • janvier 1978
    • Le Villard , La Thioure et les Chalmettes sont détruits par une avalanche. 
    • 3 mètres de neige tombés en 3 jours.
    • La chapelle Saint-Barthélémy à La Thioure (très ancienne car mentionnée dès 1547) disparaît.
    • Le hameau du Villard a été progressivement reconstruit depuis.
    • Avalanche au Mélézet qui emporte la gare de départ du télésiège
  • 1981 première foire aux moutons (foire des Agnelles)
  • 1984 le GR58 est baptisé sentier Philippe Lamour
  • 1986 création du SIVU du Cristillan par les municipalités de Guillestre et de Ceillac
  • 1991 20 ème anniversaire de la Grande Traversée des Alpes, célébré à Ceillac. (300 participants)
  • 1992 Décès de Philippe Lamour
  • 1993  Élaboration d'un plan de développement du tourisme : 
    • mise en œuvre d'un contrat d'objectif négocié par le Parc
      • Création d'une maison de l'enfant : l'objectif touristique est de faire de la commune "'un village au service des enfants"
      • Equipement de la station : matériels d'enneigement artificiel
  • novembre 1994 : autorisation accordée au S.I.V.U. du Cristillan pour exploiter, pour une durée de 30 ans, une micro-centrale sur le torrent du Cristillan
  • 1997 fin travaux micro centrale, 1998 fin aménagement hydraulique cristillan
  • 2001 : 2ème Assises nationales du tourisme itinérant à Ceillac, à l'occasion des 40 ans de la GTA
  • 2002 : intégration à la communauté de communes Escarton du Queyras
  • (à venir)

 

Les hommes qui ont popularisé Ceillac : Joseph Fournier et Philippe Lamour

(en cours de rédaction)

Deux maires ont contribué à la renommé de Ceillac :

  • Joseph Fournier au 19ième siècle, surnommé le Napoléon du Queyras
  • Philippe Lamour au 20ième siècle :
    • membre du Groupe des Batisseurs de l'Europe auprès de Jean-Monnet
    • père l'aménagement du territoire
      • définition et mise en œuvre du plan d'aménagement du territoire en 1962,
      • création de la DATAR en 1963,
      • mise en oeuvre du canal du Bas-Rhône Languedoc (dit Canal Ph. Lamour) permettant d'irriger le Gard et l'Herault en amenant l'eau du Rhône
      • aménagement du littoral
    • il découvre Ceillac au sortir de la guerre (1945) et découvre la chasse au chamois
    • maire de Ceillac 1965 à 1983 bien qu'étant natif du Nord de la France
      • il poussa à la création du Parc Naturel Régional du Queyras en 1977 dont il fut le premier président
    • il fut à l'origine de la création de l'association Grande Traversée des Alpes (GTA) et du GR58 Tour du Queyras
    • il crée le concept de station village, en réaction à la poussée des grandes stations industrielles de Savoie : un développement harmonieux qui profite aussi aux villageois et leur permet d'avoir plusieurs activités été/hiver
    • il crée le premier SIVOM (syndicat intercommunal à vocations multiples) du Queyras, et deux structures opérationnelles de gestion du parc immobilier (SICA Habitat) et gestion des remontées mécaniques (SICA-Sports).
    • Il fait entrer Ceillac dans la SIVOM (auparavant Ceillac était rattaché à Guillestre).

 

Le Tourisme à Ceillac

L'activité touristique est active sur les principales périodes :

  • l'été avec de nombreuses activités pour tous
    • de nombreuses randonnées pédestres et balades familiales autour du village, notamment les incontournables Lac Miroir, les lacs des Rouites et Sainte Anne
    • la possibilité de rejoindre les grands GR et GRP : GR 58 Tour du Queyras, Via Alpina Rouge, le GR5 Grande Traversée des Alpes et le GRP Tour de la Font Sancte
    • L'escalade (site de la Viste), le VTT, le parapente / vol à voile, la pêche, l'équitation, tennis, etc.
  • l'hiver :
    • ski de piste sur le superbe domaine du Cristillan,
    • ski de fond, ski de rando et randonnées en raquette à neige
    • escalade sur cascade de glace
    • parapente

 

Sont à voir au coeur du village et de ses hameaux

  • La mairie et les maisons anciennes du centre village :
    • les balcons de bois sculptés de la mairie datant de 1558
    • la maison dite Ferme Chabrand, au pied du village, inscrite aux monuments historiques depuis 1991
  • l'Eglise Sainte Cécile du 14ième siècle (à l'entrée du village -hameau de La Clapière), classé aux monuments historiques depuis 1972
  • l'Eglise Saint-Sébastien du 16ième siècle (au centre village), avec son clocher à 6 cloches, ses chapiteaux romans, ses fresques de Saint-Sébastien, sa chapelle des Pénitents attenante et son cadran solaire, classé aux monuments historiques depuis 1979
  • Les Chapelles
    • Les Chapelles au Village : Saint-Antoine de Padoue, Chapelle de l'Immaculée Conception, chapelle des Rameaux
    • Les chapelles dans chacun des hameaux : Sainte-Barbe au Villard, Saint-Barthélémy au Thioure, Saint-Ours au Rabinoux, Saint-Roch aux Chalmettes, Saint-Pierre au Rioufenc, Saint-Jean-Baptiste au Bois-Noir, Saint-Bernard au Pied du Mélézet, Saint-Michel à la Cime du Mélézet, Sainte-Marie-Madeleine à la Riaille,
    • Chapelle Sainte-Anne au lac Sainte-Anne
  • Le musée d'Art religieux
  • La foire aux Agnelles de la Saint Michel (29 septembre)
  • La belle Cascade de la Pisse (280 m), au Pied du Mélezet

 

Autres Sites remarquables

  • Lac Miroir
  • Lac Saint Anne et la Chapelle Sainte Anne (pélerinage le 26 juillet)
  • Lac des Rouites et son ancienne ferme d'alpage
  • Les Col Girardin 2699m et Tronchet (2687m) , qui permettent de rejoindre l'Ubaye
  • Les postes optiques de Girardin (Tête de Favière 2866 m) et de la Crête des Chambrettes (2582 m)
  • La carrière de marbre (sous le Col Sud Cristillan)
  • Le pic de la Font Sancte (3385m)
  • Lac de Clausis
  • Col des Estronques 2651m, pour redescendre sur Saint-Véran
  • Col Fromage 2301m
  • Col de Bramousse 2251m
  • La réserve naturelle intégrale d'Assan

 

Informations pratiques

  • Tabac/Presse : oui
  •  Alimentation : oui
  •  Cafés-Bars : oui
  •  Restauration : oui
  •  Hébergement : oui
  •  Pharmacie / Hôpital : non (aller sur Guillestre)
  •  Supermarché : non (aller sur Guillestre)
  •  Essence : non (aller sur Guillestre)

 

Carte de Ceillac

  • Trié par :
  • Date
  • Hits
  • Favoris
  • Faits
  • Nom
  • Défault

Ville : {{item.city}} | {{item.area}}
Type : {{item.type}}
Difficulté : {{item.difficulty}}
Durée : {{item.duration_view}}
Altitude (m) : {{item.elevation_end}}
Type : {{item.type}}
Altitude (m) : {{item.elevation_end}}
Type : {{item.type}}