• Ceillac | Mélezet/Sainte-Anne
Le poste d'observation sur l'Ubaye à ne pas manquer !

Voici le petit complément d'une randonnée au Col Girardin, qui vous permettra d'atteindre un témoin de l'histoire militaire du pays.

 

Pour y accéder, la rando n'est pas trop difficile, mais longue car il faut partir du bas de vallée (Chaurionde ou le Mélezet pour rejoindre le Lac Saint-Anne puis le Col Girardin), et les dernières ascensions nécessitent une bonne condition physique (quelques belles pentes) sans que cela soit dangereux. Il faut donc être endurant.

A noter qu'à compter des Bergerie de l'Adoux, pas de moyen de se ravitailler en eau. En haut, il peut y avoir un vent conséquent, prévoir le coupe-vent en conséquence.

 

Du Parking de Chaurionde (1967m)  au Lac de Saint-Anne (2415m)

Se référer à notre topo Lac Sainte-Anne via Chaurionde. Vous mettrez 1h30 pour rejoindre le Lac Sainte-Anne.

Une autre alternative est de passer par le Lac Miroir, mais cela ajoute 1h30 (voir notre topo Lac Sainte-Anne via Lac Miroir).

 

Du Lac de Sainte-Anne (2415m) au Col Girardin (2699m)

Du Lac de Sainte-Anne au Col Girardin, vous mettrez 50 mn. Se référer là aussi à notre topo de randonnée Col de Girardin.

 

Du Col Girardin (2699m) au Poste Optique Girardin de la Tête de Favière (2866m)

Depuis le Col Girardin, vous mettrez 30 minutes pour atteindre le poste optique. Il vous suffit de partir sur la gauche du Col et de suivre le sentier qui longe les crêtes.

Vous serez en balcon entre Ubaye et Queyras : un vrai régal. Après la partie minérale, vous retrouverez des alpages verdoyant avant d'atteindre le Poste Optique.

Le poste optique se situe sur la tête de la Favière (2866), qui est une antécime de la Tête de Girardin (2876m) située quelques centaines de mètres plus loin.

A noter que les parapentistes aiment s'élancer depuis ces crêtes, afin de bénéficier des vents ascensionnels.

 

La petite histoire du Poste Optique de la Tête de Favière / Poste Optique Girardin

Ce poste optique est l'un des maillons d'un réseau de postes optiques construits en 1899/1900 par l'armée françaises sur les sommets des Alpes Françaises. Ces postes optiques permettaient de transmettre/recevoir des messages en morse via des faisceaux lumineux orientables à travers la chaîne alpine depuis Nice jusqu'au Lac Léman et au delà Paris, et de surveiller les frontières avec l'Italie.

Il n'y avait en effet pas encore de télégraphe encore moins de téléphone : la seule possibilité jusqu'alors était les messages transmis par dos d'homme (à pied ou cheval ou mulet), pigeon voyageur ou chien (les estaffètes). Il s'agit donc de message optiques émis par une lampe à pétrole ou acétylène, qui par réflexion sur une lentille a une portée comprise entre 24 et 36km selon le matériel.

Il a été construit en 1899 par l'armée française, plus spéciquement par le 28uème Bataillon de Chasseurs Alpins (BCA) casernés à Grenoble (on retrouve sur l'un des côté du Poste Optique une plaque commémorative "5ième Groupe Alpin 28ième Bataillon de de Chasseurs à pied - Colonel Th de la Pentiere - Sept 1899"), et restauré en 1996/1997, puis de nouveau à l'été 2007 avec l'aide de la Fondation du Patrimoine.

Dans le Queyras, le poste optique de la Tête de Favière / Girardin fait la liaison Ubaye/Queyras, et communique avec les 4 autres postes optiques du Queyras : Crêtes des Chambrettes (Ceillac) / Sommet Buchet ( (Chateau-Ville-Vieille) / Pic de l'Agrenier (Chateau-Ville-Vieille) / Clot la Cime (Arvieux/Izoard). Son relais le plus proche dans le Queyras est donc le poste optique de la Crête des Chambrettes.

A noter qu'une table d'orientation a été finalisée fin septembre 2016 : située à proximité immédiate du poste optique, elle permet découvrir le nom des sommets situés à l'ouest (côté Ecrins) comme à l'est (côté Ubaye), avec un point de vue sur les sommets du Queyras mais aussi sur les sommets plus éloignés comme ceux du Parc des Ecrins ou de la Haute Savoie (Grand Paradis, Mont-Blanc,etc.). Elle sera inaugurée à l'été 2017.

 

Randonnées autours du Poste Optique de Girardin

  • Redescendre sur Maljasset/Maurin en poursuivant sur le GR5
  • Poursuivre jusqu'à la Tête de Girardin (2876)
  • Poursuivre vers le Col Tronchet (2651m) pour redescendre ensuite sur Chaurionde ? Possibile mais pour les alpinistes : attention passage dangereux !

 

Bref, la petite montée sur les crêtes vaut le coup : un superbe panorama sur le Queyras et l'Ubaye/Alpes de Haute-Provence.

Marc DESROUSSEAUX
Membre depuis : 11/07/2014
Ristolas France

Carte de l'Itinéraire