• Ristolas | La Roche Ecroulée
Le plus proche point de vue panoramique sur le Mont-Viso du Queyras

Voici un site mythique du Queyras et des Alpes du Sud : il vous donne accès à un poste d'observation unique sur le Mont-Viso, en plein coeur de la Réserve Naturelle Nationale de Ristolas Mont-Viso. C'est une marche d'approche pour un ensemble de randonnées du cirque du Mont-Viso, et une belle balade familiale, idéale pour une rando de milieu d'après-midi : il faut 1h30 pour atteindre ce site mythique du Queyras, via une ancienne route progressive.

NB : le site du Grand Belvédère est à associer à la plateforme du Petit Belvédère du Viso (site classé) et au Sentier du Pré-Michel : tous deux permettent de découvrir les richesses de la RNNRMV (Réserve Naturelle Nationale de Ristolas Mont-Viso).

 

La petite histoire de la route du Viso ou Route du Belvédère du Viso

La Route du Viso a été crée pour desservir le vallon du Haut Guil et y créer un point d'attraction touristique en créant un parking au point de vue exceptionnel sur la face Nord du Mont Viso appelé "Grand Belvédère du Viso". La Route a été amorcée dès 1864 par les habitants de Ristolas, puis améliorée et prolongée avec l'aide du Ministère de l'Agriculture, de l'Armée (Bataillons de Chasseurs Alpins), du Touring Club de France, du Syndicat d'initiative du Queyras et du CAF, et bien sûr de Michelin, avec une inauguration en 1931. Une borne Michelin matérialise son départ avant la Roche Ecroulée (nous reviendrons sur le sujet prochainement.
Nous avons de beaux souvenirs d'enfance, où les voitures se croisaient sur cette route goudronnée. Quelques accidents mémorables, notamment une R5 rouge d'un belge qui s'est retrouvé dans le Guil, avec un belle chute. La route du Belvédère est fermée à la circulation depuis 1990, la commune ne pouvant subvenir à son entretien. Quelques années avant sa fermeture, elle était encore déservie par une navette, puis une calèche. Depuis, la Réserve Nationale Naturelle Ristolas Mont-Viso a été crée, limitant au strict minimum la circulation d'engins motorisés, afin de protéger ce biotope unique.

Du coup, la route est maintenant en triste état par rapport à ce qu'elle était. Les avalanches de 2008 ont également dégradé les alpages en les parsemant de troncs d'arbres et de roches. On imagine nos anciens qui suaient à entretenir ces alpages... Le Conseil Départemental, en juin 2016, a entrevu de financer la réparation de la route, y compris la route entre l'Echalp et la Roche Ecroulée. A suivre...
 

Accéder au Grand Belvédère, à pied, en VTT, mais aussi en ski de rando/raquette

L'entrée dans la Réserve Naturelle Nationale Ristolas Mont-Viso se fait peu après l'Echalp. Vous entrez dans une zone soumise à règlementation.

Depuis le Parking de la Roche Ecroulée où vous aurez garé votre voiture, vous avez deux options, avec des temps de montée identiques :

  • suivre l'ancienne route goudronnée qui est maintenant un chemin fermé à la circulation (seuls les véhicules des gardes, des bergers et du refuge du Viso y ont accès) : la route du Belvédère du Mont-Viso.
  • emprunter le sentier du petit belvédère, qui au delà du Pré-Michel, rejoint le Grand Belvédère. Voir notre topo dédié.

Les temps de marche sont donc identiques, mais nous préconisons d'emprunter la route si vous visez les randos du cirque du Mont-Viso, puis de revenir par le Petit Belvédère du Viso.

A noter que la route du Viso historique commençait bien avant le site de la Roche Ecroulée : nous y reviendront prochainement.

Le départ de la route du Viso est matérialisée par le petit pont : vous arriverez devant une barrière, que seuls les Gardes du Parc du Queyras ou de la Réserve, ceux de l'Office National des Forêts et les gardiens du Refuge du Viso (ex Refuge Ballif Viso). La route du Grand Belvédère du Viso est progressive, c'est pour cela qu'elle est appréciée aussi par les VTT, les VTC. Elle se décompose en 3 parties :

  • premiers lacets, puis faux plat intermédiaire (passage devant bergerie)
  • plat permettant d'accéder à l'ancienne douanne, qui fait face à la Bergerie sous Roche
  • derniers lacets puis dernière montée en faux plat

Les enfants s'amuseront à prendre les raccourcis entre les lacets, devançant les parents (ou leur faisant peur). De bons souvenir d'enfance !!!

Les images parlent d'elle-même : durant votre marche, vous croiserez des marmottes, mais aussi des troupeaux (vaches/moutons), des fleurs, le tout sous le regard bienveillant du Mont-Viso et du Guil omniprésents tout au long de votre ascension. Arrivés sur le plateforme du Grand Belvédère, il faut s'imaginer 40/50 voitures qui jusque dans les années 80, se garaient là : il y a avait de l'animation ! Aujourd'hui, seuls les bergers, gardes de la Réserve et du Parc du Queyras, et les gardiens du Refuge ont le droit d'y monter. Vous remarquerez sur les photos le 4*4 des gardiens du Refuge du Viso.

Profitez de la vue sur le Mont-Viso, avec le Guil au premier plan, qui on le rappelle, prend sa source au Lestio et au Lac de Porcieroles.

A noter que cette route est ultra-sympa en VTT, une belle montée qui casse bien les jambes, alternant lacets, faux plat, plat pour se repose, et une descente unique.

En hiver, ce sont des passages pour ski de rando/raquette, mais attention, il y a de nombreux couloirs à avalanches.

 

Les randos accessibles depuis le Grand Belvédère

Depuis le Grand Belvédère, après être resté bouche bée devant le panorama du Mont-Viso, vous pourrez accéder à quelques sites fantastiques :

 

Bref, un site mythique, aux sources du Guil, une vue inoubliable, bien connu des randonneurs et VTTistes et des passionnés du Tour du Mont-Viso

Tous les commentaires (0)

S'abonner pour suivre les échanges (notification)

Personne n'a encore laissé de commentaires ici. Lancez-vous !
Marc DESROUSSEAUX
Membre depuis : 11/07/2014
Ristolas France

Carte de l'Itinéraire