Vous trouverez ici l'ensemble des commentaires et avis laissés par les membres de notre communauté, sur l'ensemble des contenus de notre Guide dédié au territoire du Queyras Guillestrois
1 contributions

Global :

Date expérience: 09/09/2018

Trekking à la hauteur de sa réputation !!!

Je viens de terminer récemment le Tour du Queyras ( mode plutôt "sportif" : 4 jours en totale autonomie). (Septembre 2018)

Que dire ? Entre les forêts de mélèzes, des alpages toujours plus verts , des successions de montées et de longues décentes plus ou moins techniques, la traversée de charmants villages, des immensités désertes on en prend plein les yeux !!

PS*1 : Les randonneurs qui aiment la solitude en septembre feront parfois certaines étapes sans croiser la moindre personne.

PS*2 : En terme de difficulté même si le Tour du Queyras possède moins de D+ que le TMB ou le Tour des Écrins il ne faut absolument pas le sous-estimer.


1 contributions

Global :

Date expérience: 28/08/2018

Belle expérience mais qu’est ce que ça monte!!!


4 contributions

Global :

Date expérience: 12/08/2018

Tres belle randonnée, longue par la marche d'approche. Le dénivelé est assez progressif. l’accès au tunnel donne un but un peu ludique à la rando. la vue du col est sublime. Présence de très nombreux bouquetins 200 mètres sous le col


1 contributions

Commenté sur Col Izoard

Global :

Date expérience: 10/08/2018

En entrant dans les gorges du Guil au dessus de Guillestre, j'ai cru rêver. La route est interdite aux vélos ! J'hallucine ! Les vélos sont envoyés sur l'ancienne route ! Je propose qu'on envoie les voitures sur l'ancienne route et que les gorges soient réservées aux cyclistes. Bravo la promotion du vélo dans les Hautes-Alpes !


Commenté sur Col Izoard

les services du département ont certainement découplé le trafic en raison de l'affluence sur les routes, a fortiori dans les Gorges, histoire d'éviter les accidents... Ce sont les semaines les plus chargées. Après le 19 Août ça devrait aller mieux.


1 contributions

Global :

Date expérience: 25/07/2018

Entre torrent du plan du vallon
et crete de l"echelle
passages dangereux : en devers, glissant.
Sans baton, on ne passait pas.


Flers
France
1 contributions

Global :

Date expérience: 01/08/2018

super balade accessible en famille dans un paysage majestueux


1 contributions

Global :

Date expérience: 18/07/2018

Tres agréable repas pris en terrasse. . Plat du jour simple mais inventif et plein de gout: boulettes à la charcuterie poivre sel, sauce arrabiata(très bonne sauce, onctueuse et relevée, qui contrastait heureusement avec le croquant des boulettes). Joli accompagnement de poivrons en lanière très bien cuits et riz cantonnais. Petite salade à partager à deux, bien assaisonnée. Excellent dessert, pots de crème à l'abricot, je remercie au passage le chef de m'en avoir gentiment donné la recette. Accueil sympathique et chaleureux; Vraiment un très bon moment . Une adresse à retenir.


Rambaud
France
71 contributions
Certes, mais il serait intéressant de savoir jusqu'où ils ont été dans le montage sinon le trucage et la connaissance de la date ainsi que celle du point de départ de la mini caravane irait dans ce sens..


Rambaud
France
71 contributions
Donc cela se précise, ils ont mélangés les images des deux cotés du col.
La caravane asinienne est-elle partie coté français ou coté italien ?
Concernant Chorges, l'armée est remontée par la rive gauche de la Durance et est passée à hauteur de la bourgade, cela signifie surtout que les Carthaginois avait déjà traversé la rivière et cela influe sur la connaissance de l'itinéraire antérieur.


> Donc cela se précise, ils ont mélangés les images des deux cotés du col.

oui, mais ça nous avions déjà vu, cf nos commentaires précédents.


Rambaud
France
71 contributions
Ok attendons la suite, mais difficile à concilier avec le mois de novembre  :
-Vous spécifiez qu'il avait neigé début novembre.
-Dans la vidéo, arrivée en haut du col avec l'experte et sans les ânes, on ne voit que la brume coté italien, et filmé du même endroit dans la descente de cette équipe coté italien dans les lacets il fait très beau temps.
-Le tunnel étant fermé depuis le 12 octobre, n'existant aucune séquence du passage des ânes par le sommet du col, comment ces équidés se sont-ils retrouvés coté italien au mois de novembre ?
D'où étaient originaires les bestioles?

Pour votre autre réponse:
« Ils sont forcément passés par Chorges (les Carthaginois) », certainement pas, les derniers marais, importants, y ont été asséchés du temps de Ladoucette « M. Ladoucette fit construire des ponts, creuser le canal de Gap ,dessécher le marais de Chorges,....», « on y a défriché en 1804 un marais considérable » et dans la période gallo romaine, compte tenu de cette réalité, le passage s'effectuait en flanc de montagne par une sorte de via ferrata aboutissant à un hameau de Prunières.
Dans de telles conditions, le passage d'une armée aussi conséquente que celle de Hannibal dans de tels lieux est à exclure..


Il y a eu 2 autorisations (l'une des italiens, l'autre côté français), je vais faire repréciser l'année du tournage.  Ils ont utilisé des images du côté italien pour illustrer le côté français parfois (dixit). Il faudrait que je revois la vidéo mais je n'aurai pas le temps.
En ce qui concerne Chorges, marais ou pas marais, ils sont donc bien passés sur le territoire (si ils sont passés par la vallée de la Durance), que ce soit en hauteur ou dans le fond de vallée, ça ne change rien.  !


Rambaud
France
71 contributions
Le reportage dans les Alpes se serait effectué en deux temps:
-Juin-juillet coté italien avec la team Mahaney en démonstration de fouilles plan del Re,
-Septembre-octobre avec les 2 expertes et le guide dans les gorges du Guil et dans la montée du col ?
Y-a-il eu effectivement présence de ces personnes et de l'équipe de tournage à Ristolas à cette période ?
Vos ''indics'' n'ont rien apporté là-dessus mais qu'en est-il des ânes (les animaux) ?
Ces quadrupèdes avec sans doute ânier venaient bien de quelque part, coté français ou coté italien ?
Début octobre paraît plausible avant le 12.

La dame vous a posé une question. .


confirmation hier côté Parc français : le tournage côté France a eu lieu en novembre - c'est donc bien ce que j'avais présagé - ils voulaient se mettre dans les conditions de passage de l'époque et donc venir à peu près la même période que les textes, mais à la condition de tourner en condition de mobilité douce d'où l'âne...
je ne sais si cela a eu lieu en 2 temps, je demanderai la prochaine fois.


Rambaud
France
71 contributions
Après la maintenance du site de cette nuit, a-t-on des informations sur la date et le modalités de filmage de l'équipe avec les deux ânes ?


j'attends toujours l'info de mes indics, mais je dirais en octobre vu les couleurs.


2 contributions
, j'ai relu les passages de Tite Live (traduction française de Annette Flobert, chez GF Flammarion), avec le texte latin en regard et une traduction italienne (très instructive car moins délirante et stylisée que la version française !)... nulle part il est mentionné, comme vous l'écrivez " Veynes, Gap, Chorges, Embrun, Plan de Phazy," J'imagie que vous vous basez sur des rapports de fouilles archéologiques attestant la présence de milliers d'hommes et chevaux, au 3ème s avant ? Par ailleurs, Polybe (que je ne lis pas en grec ancien) ne mantionne absolument rien. Moi je penche sérieusement par un passage du Montgenèvre, Mont de la Lune, Sestriere...tellement plus faciles, logique et accessible. Surtout le plat de Sestriere peut accueillir 26 000 hommes et chevaux. Polybe note 20 000 hommes, et 6000 cavaliers. Seul Tite Live exagère et écrit 90 000 !


oui, je l'ai écrit au sens "si ils sont passés par les Hautes-Alpes, si on voulait accréditer l'hypothèse", ils sont donc forcément passés par Chorges... Phazy. D'autant que plus bas dans l'article, je démonte ou précise ce que les experts ont trouvé et que la vallée de la Durance n'est pas forcément la seule hypothèse... J'ai supprimé afin d'éviter la confusion en effet, l'article avait été écrit par étapes. Merci pour votre vigilance !


Rambaud
France
71 contributions
Je me permets d'insister sait-on à Ristolas quand s'est effectuée l'expédition sur place des deux ânes avec démonstratrices, guide, et cameramen?


Rambaud
France
71 contributions
Complément d’enquête :
Sait on le nom du guide amenant les deux ânes sur les lieux et donc quand est-ce que fut effectuée cette ascension ?
En effet, en 2017 la date de fermeture du tunnel est le 12 octobre.
Or on voit en plans aériens la mini caravane dans des lacets donc, il s'agit du versant italien .
Il n'y a pas pas de séquence du passage au sommet du col, ni de vues du Tunnel, donc :
-Emprunt du tunnel,
-Tout ceci des deux cotés n'a pu être filmé au mois de novembre.


Rambaud
France
71 contributions
Concernant vos remarques toutes fondées: comme je l'avais annoncé, il s'agit d'un simulacre pour les besoins du film .
La demande d'autorisation pour une seconde fouille en 2016 était bien motivée: pour un projet scientifique et médiatique sur les traces d’Hannibal en Queyras.
Il s’agissait devant les caméras de faire semblant de se livrer à des investigations pour étoffer ce soit-disant documentaire.
N'ayant pas obtenu ce sésame coté français, Mahaney s'est rabattu sur le coté italien où il a pu reconstituer en 2017 des fouilles à cette fin.
Ensuite il a mélangé des photos des excavations des fouilles sur la tourbière avec des rushes tournées coté italien et des allers retours des membres de son équipe sur le site de la tourbière pour que l'on croit à la sincérité d'un reportage filmé entamé en 2016 sur versant français.
Voila le pourquoi des fouilles au plan del Re de 2017 : avec les ''preuves'' de la tourbière et la ''preuve'' du double éboulement dans la descente il n'y avait aucune nécessité de refaire des prises de vue dans cet endroit si n'est l'absence d’éléments filmés sur les lieux de la tourbière; dés lors concernant les dites fouilles au plan sel Re, il ne faudrait pas trop en attendre quelque chose, si les résultats sont publiés un jour.
Coté ''scientifique'', le bouleversement des couches de la tourbière n'est plus à l'ordre du jour et l'accent est désormais mis sur les bactéries avec des chiffres qui changent à chaque interview du spécialiste; quand à l'histoire du double éboulement dans la descente il semblerait qu'elle ait du plomb dans l'aile, le géologue de service joue les grouillots pour aller chercher des morceaux de roche pour les faire examiner par W. Mahaney devant une auberge, ce qui supposerait que ce géomorphologue canadien promu responsable scientifique n'est plus tout à fait sûr de son coup.
Il n'y aucune démonstration rationnelle ce serait plutôt l'inverse on est en présence d'une action préméditée avec la complicité de la marchande en hannibalerie qui exhibe le livre de Polybe pour se persuader qu'elle sait lire : pratiquement elle ne fait qu'affabuler tout au long de ce court métrage qui nous donne le spectacle de deux mythomanes chacun jouant sa partition..
L'épisode projeté sur les écrans fait partie d'une série à sensation intitulé ''Secrets of the dead'' pour damer le pion à la National Geographic Sociéty; l'épisode du 3 avril s'intitule ''Hannibal in the Alps'' et sera diffusé sur pas mal de réseaux anglophones (7 pages dans Google) le 10 avril avec vente de DVD.


Rambaud
France
71 contributions
Le documentaire de ce soir, amputé de quelques minutes fait partie d'une série à sensation, à prétention scientifique, vendue dans les pays anglophones et cet épisode sur Hannibal [Hannibal in the Alps] sera diffusé dans tous ces états le 10 avril et le DVD sera disponible également quelques jours plus tard, prix et frais de livraison sont déjà connus.
Maintenant le coté ''médiatique'' mentionné dans la demande d'autorisation refusée par le parc s'explique, il s'agissait en réalité de filmer un simulacre de fouilles pour étoffer ce genre de téléfilm.
Certaines scènes semblent (?) avoir été tournées dans la Combe du Guil.
L'accent est mis sur la connaissance des éléphants africains et les moyens pour les contrôler, pareillement avec le contrôle de chevaux des cavaliers Numides.
Apparemment , il n'y a pas de trace d'archéologues dans les communicants, une Historienne expert en hannibalerie est nommée, et on note aussi l'intervention de la chef de production.


je viens de voir à l'instant. Il faudrait que je revoie, mais j'ai noté les prises de vues annoncées en novembre 2017, en réalité il y avait déja de la neige conséquente l'année dernière dès début novembre (50cm tombés à Ristolas le 5 novembre). Quelques prises de vues prises depuis le Col Lacroix aussi. Quelques prises de vue des Gorges du Guil (avant le barrage actuel de la Maison du Roy).
1/ Ce qui m'étonne c'est que les recherches ont été effectuées en même temps qu'une prise de vue TV !!! Généralement, on publie ses recherches dans une revue scientifique, a fortiori sur un tel sujet (l'un des grands mystères historiques), l'article est ensuite repris dans la presse généraliste, ensuite on a le luxe de se faire un film !!!
2/ Par ailleurs, cela semble tiré des même rushs que le film d'Arte.
3/ Enfin, il est surprenant de voir des images des fouilles côté français avec creusement conséquent (tel qu'annoncé) alors que le Parc du Queyras n'a pas autorisé, certainement un montage sur base d'images côté italien.
Bref, difficile de se faire une conviction, le montage du film favorisant la démonstration rationnelle.
Ce qui est sûr, c'est qu'on est dans une année anniversaire Hannibal, donc  tout ce qui est bon pour en parler est... (cf 218 av. J.-C., ) !!!


Rambaud
France
71 contributions
Des infos sur cette partie du tournage ?
On annonce des archéologues, géologues, historiens, vétérinaires...des experts internationaux et des longueurs, le documentaire dure 52 minutes et rassemble des indices archéologiques, géologiques et historiques.......
Une fois de plus le titre est malheureux et évoque l'opération Hannibal de 1945 ( exode des Allemands de la Prusse orientale ) et mission Hannibal II, bateau capturé par des pirates en 2011.

R.Fabreguettes Hannibal et la Traversée des hautes-Alpes
hannibal.hautesalpes.free.fr/index.html
https://annibahlhautesalpes.wordpress.com/


Rambaud
France
71 contributions
Nouvelle version ?
Sur France 5 le 3 avril à 21 h45 ''MISSION HANNIBAL'' avec l'équipe Mahaney, il y serait question de Ristolas.
Etiez vous au courant ?
55 minutes et réalisatrice anglaise.lionTV


oui, tourné l'été dernier à Ristolas, pour partie. j'allais justement l'annoncer ici mais vous m'avez devancé !


Rambaud
France
71 contributions
A partir du 17 mars sur Arte le documentaire sur le col de la ta Traversette, les fouilles coté italien, l'équipe Mahaney : Hannibal la marche sur Rome........


bien vu, merci ! c'est ce soir 20h50, mais on peut déja le voir en replay. Qui finance le documentaire de 50mn? A priori c'est un documentaire allemand de la ZDF :-)
Voilà qu'on y indique que 2 clans s'affrontent : les historiens qui trafiquent la réalité vs geomorphologues scientifiques ! Ca ressemble quand même à un documentaire de légitimation de Bill Mahaney
Je retiens :
> l'hypothèse du Col Clapier
> le biographie sur Hannibal fait par son contemporain/aide de camp Sosilos (dont 1 fragment serait à l'université de Wurzburg)
> la pseudo Etude sur l'agilité des éléphants, consommation de 150kg par jour et leur gestion du froid par les éléphants (oreilles, trompe, pieds).
> la pseudo expérience de traversée du Danube pour tester l'hypothèse de traversée du Rhône par les 37 éléphants via des radeaux.
> 6 mois après l'été 2017 on n'aurait toujours pas la comparaison technique des déjections des équidés côté italiens/français.

A tout du moins, cela est un bon résumé des guerres puniques, avec les personnages clef comme les Scipion et les batailles finales lors batailles Cannes (proche de Rome) et Zama (proche de Carthage), et son suicide final.
Mais bon, pour qui est déjà allé sur le terrain en hiver, le Col de la Traversette n'est pas praticable sous la neige. A moins qu'il n'y ait pas eu de neige et que cela ait été romancé?
J'ai toujours ma préférence pour le Col de Montgenevre et si Queyras pour le Col Agnel ou Lacroix ou Malaure, pourquoi s'emmerder quand on peut faire simple...
Restera à voir le Clapier qui dixit le documentaire est privilégié à l'heure actuelle..., mais les amisdemontmelian sont dubitatifs comme nous le sommes pour la traversette !


Bonjour, Très décus du "documentaire" accrocheur et rempli d'inexactitude, avec des pseudos reconstitutions etc. (en fait nous étions partagés entre le rire et l'impression de perdre notre temps, devant ce plaidoyer non argumenté et tout sauf scientifique).... dommage ce sujet méritait mieux. Ne lisant pas le latin dans le texte (pas celui de Tito Livio) ni le Grec ancien de Polibe, je me demande depuis plus d'une année, quels sont les termes exacts employés par les historiens : je parle des termes pour les noms géographiques, torrents, lieux dits, villes, et les noms des tribus. A mon avis c'est la première question...Car je suis étonnée qu'Isère soit Isère et si tel est le cas, il ne sont assurément pas passés par Gap (il n'est fait nullement mention d'un Gap dans les textes de TL et de P) ni Embrun... Donc avez vous lu les deux fameux textes "dans le texte" ? Ou auriez vous une copie, ou un lien hypertexte sur ces parties ? ca nous éclairerait énormément. Autre chose, après le passage du Rhône, tout porte à croire que l'armée soit passée au pied des Dentelles de Montmirail, et absolument pas en remontant la Durance. mais la suite chez TL est très confuse. Merci pour vos réponses sur les textes originaux


Comme énoncé dans mon ouvrage «Hannibal et la traversée des Hautes-Alpes», pour Polybe, je n'ai pas pratiqué le Grec ancien et j'ai du recourir à une dizaine de traductions françaises et étrangères pour me faire une idée du contenu du texte de cet auteur.(L'anglais du fait de sa limitation de nuances rend souvent mieux compte que les traductions françaises.).
J'ai recours en premier à la traduction ancienne de Cougny qui paraît être plus brut de décoffrage (Tome II Extraits des auteurs grecs concernant la géographie et l'histoire des Gaules, voir moteur de recherches).
Pour Tite-Live et le latin, j'ai suivi cet enseignement jusqu'au Bac et je m'y retrouve et utilise en premier ''Les auteurs latins expliqués d'après une méthode nouvelle par deux traductions françaises, Tite-Live Livre XXI et XXII, contenant le mot à mot (voir moteurs de recherches), et d'autres traductions françaises et anglaises pour compléter la vérification.
Il faut également tenir compte de la transmission de ces connaissances, qui chez les anciens se faisaient par une lecture des textes recopiés par un ensemble de scribes, textes ne comportant pas d'espace entre les mots, pas de ponctuation, et uniquement en majuscules.
Après l'empire romain la transmission s'est faite par copistes qui reproduisaient chacun de son coté le texte ancien et qui ont séparé les mots, créé la ponctuation au gré de leur inspiration, modifié ou ajouté...
Ensuite sont intervenus les traducteurs qui eux aussi se sont faits une idée...... et enfin les commentateurs qui ont fait des interprétations..........
Il faut donc essayer de se faire par synthèse une idée de ce que voulait exprimer l'auteur ancien en essayant de tenir compte de sa méthode de travail ainsi que de son style et dans le cas qui nous occupe de distinguer les commentaires propres de ces historiens et les écrits qu'ils rapportent car Polybe et Tite-Live ont repris pour leurs récits des livres d'accompagnateurs de l'armée de Hannibal, notamment Silenos de Sicile et Sosylos de Lacédemone.
En plus constatation très personnelle, les deux seuls mots d'origine, un pour chacun des deux historiens de référence, qu'il ne fallait pas traduire l'ont été !
Ceci posé, Polybe dans son texte expressément ne veut pas donner de noms de lieux concernant tout ce qui concerne notre Gaule, cela n'intéressait pas ses lecteurs grecs, à l'exception de deux cours d'eau, le Potamos Rhodan , le fleuve Rhône et un affluent la Skaras ou Skora qui a été identifié avec raison à l’Isère et que l'on peut localiser avec précisions à partir de mesures et autres indications données par cet historien et par Strabon (distance entre Durance et Isère).
Pour les peuplade, Polybe en remontant le Rhône au dessus de l'Isère mentionne les Allobroges, sans déterminer leurs territoires et surtout, tout le monde l'oublie, les celtes Ardyes dans les Alpes établis dans la vallée du Rhône, Polybe en précise l'exposition, dans la région correspondant au bas Valais suisse.L'auteur grec parle d'une une ville en montagne prise par Hannibal suite à la première embuscade pouvant nourrir l'armée romaine pendant plusieurs jours ce qui difficile à admettre au vu du type d'implantation en montagne en ces temps là.
Tite-Live parle du Rhône et de son affluent la Sara, faute de copiste pour Isara , l'Isère et des peuplades actualisées de son époque, les Tricassins (depuis le passage du Rhône jusqu'à L'Isère), les Voconces depuis la confluence de L’Isère jusqu'à Grenoble (l’extrême limite), et les Tricorii (dernière peuplade avant la Durance) occupant tous les territoires autour du Drac.
L'auteur romain parle d'un ensemble d'agglomération avec un fortin prise par Hannibal, ce qui est plus conforme à des implantations en montagne à cette époque.
Concernant les Dentelles de Montmirail,Vaucluse, rien n'autorise à penser, à un passage de l'armé carthaginoise par ce lieu.
Tite-live n'est pas confus, ce sont la copie, la traduction et l'interprétation qui sont, comme signalé plus haut, en cause.
Tout ceci est explicité dans mon ouvrage.
L’Isère et Gap ne sont absolument pas incompatibles, même référence, Éditions Rambelaid.


Effectivement et consternant ; c'était un plaidoyer, manquant de conviction, en faveur de Bill Mahaney, plaidoyer où d'entrée deux cols seulement sont en cause, le col de la Traversette et celui du Clapier, les autres non nommés, sont de la roupie de sansonnet et c'est très scientifique de commencer par des exclusions de ce genre.
En ce qui concerne le col Clapier, anciennement col de Thouilles, de près ou de loin rien dans les textes ne permet d'envisager ce col et tout le réfute.
Cette option septentrionale, purement topographique, est basée uniquement sur l'exposition théâtrale de Hannibal désignant les plaines du Po, le dit col «s'ouvrant dans l'axe du val de Suse».
Par ailleurs débouchant sur la vallée de la Doire Ripaire (Suse) il est à se demander pourquoi les auteurs et Tite-Live [et sans doute Polybe himself] étaient perplexes [en ne se prononçant pas] sur le passage d'arrivée de Hannibal chez les Taurins (Turin), point cependant incontournable, si ce n'est que le passage par la Doire ripaire était du temps de la seconde guerre punique et longtemps après momentanément impraticable du fait de défaut d'entretien.
Et ce serait bien plus tard, Pompée pour son expédition vers l'Espagne, qui aurait en deux mois avec ses légions rétabli la praticabilité de ce passage différent de celui de Hannibal et plus commode pour les Romains .
Enfin Ammien Marcellin, dernier grand historien romain, le seul à avoir décrit le passage par Suse et l'arrivée à Briançon '' le fort de Virgantia'' confirme que Hannibal n'est pas passé par la Doire ripaire (Suse) ''il y en a d'autres (routes) construites longtemps auparavant à diverses époques ''… il cite celle d'Hercules par Monaco, puis plusieurs siècles plus tard celle de Hannibal.
A Wurztburg [avec tréma], il y a seulement un morceau de papyrus de Sosylos sur deux batailles navales auxquelles ont participé les Carthaginois, sur le document que j'ai visionné avec la traduction semble ne pas apparaître le nom de Hannibal, par ailleurs beaucoup de Carthaginois s'étant illustrés dans la marine portaient ce nom.
Je retire comme bénéfice de cette soirée :
-Gagné par la léthargie ambiante, mon petit PC portable, avant la fin du documentaire, suite à une erreur pour me débarrasser d'un pop up s'est mis à faire une mise à jour de W10 alors que depuis son achat, il y a plus de 12 mois, à chaque cession W10 m'avertissait qu'il ne pouvait effectuer cette opération par manque de place, et j'ai pas vu la fin.
-Suite à cette émission:- j'ai enregistré un nombre exceptionnel de consultations de mon blog
https://hannibalhautesalpes.wordpress.com/ et m'étonne car le Google affecte et continue d'ignorer royalement tout autant mon site : http://hannibal.hautesalpes.free.fr
-J'ai pris la tisane vers 23 heures.


merci pour ces précisions. Vous pouvez voir la fin en replay, c'est même repassé cet après-midi sur Arte. Mais vous n'avez rien manqué, c'est tout sauf un documentaire sérieux.
NB : votre site sur free n'est pas référencé, car : la meta description est trop courte, et toutes les pages ont le même titre de page. Si vous allez dans les settings de chaque page sous WA vous allez trouver comment personnaliser. Par ailleurs, la page d'accueil a 2 url (avec ou sans index.html), là il faut aller dans les paramétres du site. Passez aussi à la dernière version (webacappella responsive), car la votre est dépassée et votre page n'est pas lisible sur mobile, et ca réglera pas mal de choses. Voilà pourquoi Google déclasse ce site :-) Mais le plus judicieux serait de fusionner les 2 sites sur le site wordpress.