• Date : 17/10/2015
  • Lu : 1 125 Fois

Point de thermes, mais des bains scandinaves

Vers un centre thermo-minéral en 2018/2019 sur le site du Plan de Phazy


Décidément, les sites des prés salés de Guillestre sont nourris de projets. Après l'exploitation par l'Occitane en Provence de l'eau de la Fontaine Pétrifiante de Réotier, voici le site du Plan de Phazy concerné également par un gros (et vieux) projet.

 

 

Des eaux thermo-minérales aux propriétés reconnues

Nous en avions parlé dans notre présentation du Plan de Phazy et de ses eaux termo-minérales, l'eau de Phazy procure, compte tenu de sa minéralité, des bienfaits connus depuis l'Antiquité. Et les communes propriétaires du site (rappelons que Guillestre et Risoul sont co-propriétaires) ont eu de nombreux projets sur les 30 dernières années pour faire renaître les thermes (le dernier projet était étudié par le groupe La Chaîne Thermale du Soleil au début des années 80), thermes qui étaient très fréquentés avant les conséquences du tremblement de terre de 1935.

 

Le projet de bains scandinaves

Ce projet est porté par la communauté de communes du Guillestrois et vise à créer un centre Thermo-Minéral, plus concrètement un centre avec bains scandinaves extérieurs et intérieurs. Ces bains scandinaves sont des bassins en bois et permettent de se plonger dans une eau à 38/39°. Le projet vise à créer un parcours autours des bassins, permettant certainement d'alterner des bains de températures différentes (chauds et froids).
L'enjeu du projet est de veiller à protéger l'environnement (le site est Natura 2000 et la Rotonde protégée par les Bâtiments de France puisqu'à proximité des fortifications de Mont-Dauphin), tout en développant l'activité économique du Guillestrois autour de cette pépite géologique.

Quelques chiffres :

  • Un bâtiment d'une surface maximale de 700m2, avec une capacité de 250 personnes
  • Des bassins de bains scandinaves intérieurs (pour 200m2) et extérieurs(pour 500m2), une grotte à sel, des hammams et saunas, 2 cabines de soins
  • Un jardin botanique permettant de valoriser les espèces des prés salés (espèces protégées via Natura2000) et les pierres salines (GeoParc du Briançonnais)
  • Un investissement de 5-6 millions d'euros, une quinzaine d'emplois crées
  • Un concours d'architectes lancé en octobre 2015, un choix final en janvier 2016, un début de travaux en 2017 pour une ouverture prévue pour 2018/2019
  • Une gestion délégué à un gestionnaire privé

L'ambition est de faire passer la fréquentation du site de 10.000 visiteurs à 60/80.000 visiteurs par an, et de créer une activité complémentaire aux activités classiques d'été (après-randonnée) ou hiver(après-ski), capable d'attirer une clientèle locale ou de tourisme sur 10 mois d'activité.

 

Quel lien avec le projet de l'Occitane de la Fontaine Pétrifiante de Réotier?

Drôle de situation : le site de la Fontaine Pétrifiante est en plein projet avec l'Occitane ! Même si la communauté de commune s'en défend, le succès des Grands Bains de Monétier est dans tous les esprits. Il semble que le positionnement en terme de gamme ne soit pas forcément le même : on ne cherche pas à construire une Centre Thermo-Ludique.

Nous regrettons cependant que le site de Réotier, complémentaire géologiquement, ne soit pas officiellement intégré à la réflexion, afin d'en faire des projets liés (après tout, les deux sont dans le Guillestrois). A minima il serait intéressant d'exploiter pédagogiquement les deux sites, de manière plus spécifique une présentation de la faille de la Durance, les tremblements de terre, la zone Natura 2000 et les prés-salés.

Il semble que les projets soient montés en parallèle, alors que géologiquement de grandes choses pourraient être faite autour de la thématique Grande Faille de la Durance, voire sur le sujet de la géothermie.

Nul doute que les crèmes et shampooings de Réotier pourront trouver échos auprès des clients des bains scandinaves de Phazy, et des soins associés !

 

Voilà ce site qui va donc évoluer, vers un bâtiment où l'on parle de bains scandinaves mais pas de thermes (snif). Ca bouge dans le Guillestrois !