• Saint-Véran | Bois Colombe
L'observatoire le plus haut d'Europe (2930m), sous l'un des ciels les plus purs d’Europe.

L'observatoire de Château-Renard est un haut lieu de l'astronomie en France, mais aussi en Europe. Des travaux ont été entrepris en 2014 afin de le rénover et d'étendre ses capacités d'accueil du Grand Public et permettre des actions pédagogiques et de culture scientifique. Il a renommé Observatoire de Saint-Véran à cet occasion, la commune se positionnant comme un haut lieu de l'observation astronomique et de la culture scientifique orientée "astres".

 

 

Le plus haut observatoire de France

Observatoire le plus haut de France, il est remarquable de part de la qualité de son air  : la pollution lumineuse est très réduite, l'altitude permet de s'affranchir du voile atmosphérique, la noirceur du ciel est idéale, le nombre de jours clairs à ciel dégagé est important, peu de turbulences (stabilité de l'atmosphère) et également un air sec (peu de vapeurs d'eau). Bref de quoi faciliter les observations !

Les observations de la lune, des étoiles, des constellations, des astres, des nébuleuses et autres galaxies sont ainsi facilitées !

Il est réputé comme étant le meilleur site astronomique d'Europe, et de nombreux chercheurs et amateurs européens viennent y faire des observations depuis 1974 compte tenu de la pureté du ciel.

 

Historique de construction et d'exploitation

1974-1982 : exploitation par le CNRS

  • Le CNRS (Institut national d'astronomie et de géophysique - INAG/CNRS devenu depuis 1985 l'Institut National des Sciences de l'Univers - INSU/CNRS) recherchait avec l'observatoire de Paris un site pour un grand télescope de 3,5m de diamètre, afin d'en faire un haut lieu international d'observation. Le site de Château-Renard, permettant une observation astronomique exceptionnelle grâce au ciel pur du Queyras et son altitude, était en vue.
  • Finalement, un site hors métropole (Hawaï) a été retenu, suite à un accord avec les pays d'Amérique du Nord
  • Après l'abandon du projet initial, l'ensoleillement exceptionnel du lieu incite à y transférer quand même une station pour l'étude de la couronne du soleil.
  • 1974 : installation d'une coupole de 7,5 m de diamètre de type Eiffel, issue de l'observatoire de Meudon à Paris et d'une monture équatoriale provenant de l'observatoire de Nice.
  • Le programme scientifique prend fin en 1982.


1982-1989 : l'observatoire est inexploité, les crédits de recherche se concentrent sur l'exploration spatiale et l'accès au site est difficile notamment l'hiver.

1989 :  l'exploitation et l'entretien de la station de Saint-Veran sont confiés à une association d'astronomes amateurs : AstroQueyras, menée par Paul Felenbok.

Des astronomes amateurs venus de toute l'Europe viennent alors régulièrement à compter de 1990 pendant une semaine pour réaliser des observations, et faire des découvertes (plusieurs nouveaux astéroides géo-croiseurs sont officialisés) !

Des équipements supplémentaires sont installés, qui trouvent une seconde vie sur ce site d'exception.

 

La rénovation de 2014 : un nouvel élan, et une ouverture au public facilitée

Afin de lui donner une nouvelle dimension (diffusion de la culture scientifique, initier les grand public et les jeunes, à l'astronomie, donner le goût des sciences aux jeunes), une extension du bâtiment, et une mise aux normes d'accueil est devenue une évidence. Un projet global a été réfléchi au niveau communal, comprenant la rénovation de l'Observatoire, mais aussi une Maison du Soleil.

2014 : rénovation de la base-vie (salles de restauration, d’animation, d’exposition, d’entretien, d’hébergement), permettant l'accueil de 8 visiteurs par nuit (en plus de l'équipe de recherche et des astronomes amateurs), construction d'une troisième coupole Visiteurs (2 télescopes, 1 chambre photographique à grand champ).  Pose de la première pierre le 4 Août 2014. Inauguration le 3 Août 2015. Cette rénovation, effectuée avec le soutiens de l'observatoire de Paris, mais aussi de nombreux institutionnels, permet ainsi de faciliter l'accès à la connaissance et de promouvoir la culture scientifique auprès des jeunes générations.

Ultérieurement, une 4ième coupole devrait être mise en place, munie d'un télescope robotisé. Bref, ce site va devenir incontournable dans les années à venir !

2015 : construction d'une maison du soleil à Saint-Véran (2000 mètres d'altitude, l'observatoire étant à 3000m), d'une capacité de 30 visiteurs,  consacrée à l'étude du soleil, avec des parcours scénographiques, des ateliers et des retransmissions avec le site de l'observatoire. Installation de la coupole Visiteurs (Astrosib RC500 avec monture équatoriale  Astrophysics 1600GTO) et de divers instruments. Pose de la première pierre le 3 Août 2015.

 

Vidéo de la station d'observation de Château-Renard

Depuis ce site, vous aurez une vue inoubliable sur les astres, mais aussi à vue à 360° sur les Alpes du Nord (Mont-Blanc, Cervin) et les Alpes du Sud (Mont-Ventoux, Viso, Écrins).

 

La rénovation de 2014 va ainsi permettre de démocratiser l'accès à la connaissance des étoiles et du soleil, et l'amélioration de la base vie facilitera la recherche, les expériences avec les astronomes amateurs et le grand public (journée de découverte ou nuit d'observation du ciel étoilé).

Tous les commentaires (0)

S'abonner pour suivre les échanges (notification)

Personne n'a encore laissé de commentaires ici. Lancez-vous !
Marc DESROUSSEAUX
Membre depuis : 11/07/2014
Ristolas France

Carte d'Accès