• Arvieux | Izoard
Une belle rando depuis le Col Izoard : balcons et panorama garantis !

Voici une randonnée à ne pas louper quand vous passez au Col d'Izoard ! Plutôt que de rester autour de la stèle de l'Izoard, chaussez vos chaussures de rando et testez cette randonnée aérienne. Elle est réservée à un public qui n'a pas peur des passages aériens, non pas que la randonnée soit dure en denivelé, mais plutôt en raison des quelques passages pentus (attention lors de la descente) et en balcon. Les randonneurs - qui marchent régulièrement - trouveront la rando facile (moins de 400 mètres de dénivellé, 1h30 d'ascension), mais soyez prudents avec les enfants (plutôt conseillé à partir de "Ados"). Ne pas y aller en basquettes donc, ce n'est pas une balade sur route, mais une rando sur sentier. Si vous voulez des souvenirs de l'Izoard, cette rando est un must !

 

La randonné est balisée et part du Col d'Izoard, plus spécifiquement du panneau indicateur de la randonnée. Aller en direction des tables d'orientation, vous trouverez le panneau directionnel indiquant le départ du sentier (2365m). A noter qu'il n'y pas de point d'eau sur le long de l'itinéraire, celui-ci évoluant sur les crêtes. Prévoir également un coupe-vent, sur les sommets le vent peut se lever.

 

Première partie d'ascension à flanc de coteau

La première partie de la rando est un vrai délice : le sentier est très progressif, il longe les pentes de l'Agnel et permet d'avoir une vue magnifique sur le col Izoard et ses derniers lacets, la Casse Déserte et la vallée d'Arvieux (Val d'Azur). A noter que vous passerez devant les curiosités géologiques situées à proximité du col (panneaux indicateurs), avant de continuer sur le sentier qui monte progressivement à flanc de coteau.

 

Deuxième partie d'ascension un peu plus raide

La deuxième partie est plus raide, car elle contourne la montagne pour monter dans un collet (au niveau du ravin de l'Agnel), et atteindre ensuite dans des prairies bien agréables, avec superbe vue sur Arvieux. Le sentier sera de nouveau plus progressif, et vous arriverez au pied de ce qui est visiblement un ancien poste optique, en ruine, similaire à ceux des crêtes de Girardin, des Chambrettes et du Sommet Buchet. Ce devait être le poste optique militaire de Clot la Cime.

 

Le sommet de Clot la Cime : des crêtes bien sympathiques

Une fois au sommet, vous aurez à droite l'ancien poste optique, et si vous continuez sur la gauche en longeant les crêtes, vous rejoindrez le cairn de Clot la Cime.

Clot la Cime est matérialisé, par contre vous aurez des crêtes bien sympathiques, avec une vue de chaque côté intéressante : le Refuge de l'Izoard et Cervière de l'un, la vallée d'Arvieux de l'autre, le Col des Oudeis et celui des Ayes, le Col Izoard et la Casse Déserte entre les deux, ainsi que les alpages de Clapeyto à proximité.

Ces crêtes sont larges et herbeuses : en fait, ce sont de beaux alpages en plateau. En patois, "clot" signifie en effet "replat". Ce qui donne des idées pour un bivouac en été, avec coucher/lever du soleil superbes.

On observera quelques cratères, visiblement quelques restes de bombardements de la seconde guerre mondiale (on retrouve le même type de petits trous dans d'autres crêtes du Queyras). Baladez vous jusqu'au bout des crêtes et traversez les plateaux pour apprécier la diversité des paysages. Voilà de beaux coins à pique-nique, et par ailleurs un point de départ bien connus des adeptes de parapente.

 

Bref, une randonnée dans le secteur Arvieux à ne pas manquer, idéale pour pique-nique ou observation des levers/couchers de soleil, le tout dans le cadre mythique de l'Izoard.

 

Tous les commentaires (0)

 
Résumé
Personne n'a encore laissé de commentaires ici. Lancez-vous !
Marc DESROUSSEAUX
Membre depuis : 11/07/2014
Ristolas France

Carte de l'Itinéraire