• Date : 25/05/2017
  • Lu : 227 Fois
Les services de l'Etat ne valident pas en l'état le projet de bains scandinaves

Les services de l'état ont recadré le projet, le considérant trop impactant pour cet espace naturel sensible. La communauté de commune va devoir revoir son projet de centre thermo-minéral.

De passage à la Mairie de Guillestre, nous avons pu début mai consulter le plan du projet affiché en salle du conseil (ce sont les 2 photos additionnelles affichées ci-contre)

 

Un bref rappel sur le projet de centre thermo-minéral du plan de Phazy

Nous en avions parlé dans deux articles : le projet des bains scandinaves est lancé (octobre 2015), et la construction du centre thermo-minéral va commencer (février 2016)

D'un coût annoncé dans la presse de 3,5 M€, le projet était inscrit aux projets financés par les enveloppes européennes Espaces Valléens, avec une ouverture au public prévue initialement pour juin 2018 et comprenait :

  • une passerelle d'accès depuis le parking bus
  • une zone thermo-minérale intérieure : un bâtiment principal avec 70m2 de bassins intérieur (bassin polyvalent, jacuzzi, massages, lits bouillonnants), avec toit végétalisé
  • une zone thermo-minérale extérieure : trois bassins extérieurs en terrasse sur 200m2, avec une maison sauna chauffée par poêle à bois, et des terrasses, un jardin minéral
  • une modernisation de la rotonde (grotte de sle, hammam, douches), avec éclairage nocturne d'ambiance
  • préservation des bassins naturels extérieurs actuels (gouilles)
  • un jardin minéral extérieur
  • un coin restauration (restaurant et snack)
  • un espace beauté, des vestiaires avec casiers
  • des salles de soins
  • un accès uniquement par Bus (voitures exclues du site)

Un 2ieme volet additionnel de plus de 500K€ de mise en valeur des zones naturelles sensibles (chemin d'interprétation pédagogique), portant ainsi le projet à près de 4M€. Ce volet n'était pas prévu à court terme.

 

Une zone naturelle sensible... à protéger : le projet va devoir être revu

Le services de l'Etat, notamment ceux veillant au respect des zones Natura200, n'ont pas validé le projet. Rappelons qu'il s'agit du seul Pré-Salé de la Région PACA

Le projet sera probablement révisé (à la baisse?), certainement avec une meilleure prise en compte du 2ieme lot, mais aussi un dimentionnement financier plus adapté aux ressources financières des communes ou de la nouvelle Communauté de Commune.

En effet les sommes budgétés à l'Espace Valléens annoncaient un coûté total de 5,5 M€, se répartissant ainsi :

  • Etudes techniques préalables  214K€
  • Construction de l'établissement phase 1,2,3 4,5M€
  • Efficacité energétique établissement 400K€ (sous projet phase 2)
  • Aménagement de la zone nauturelle sensible 375K€

Côté financement, certes l'Europe finance via l'enveloppe Espaces Valléens, mais surtout la Région via l'Enveloppe Plan SmartMountain PACA (Stations de Demain)* ,ainsi que via le département et l'état (Dotation Equipements territoires ruraux), soit un auto-financement de près de 40%. Or on sait que l'enveloppe SmartMountain PACA de 100M€ a été quelque peu été revue à la baisse...

Max Brémond, maire de Risoul et Président de la ComCom a indiqué sur DICI TV

"On revise un peu notre projet à la baisse : c'est un espace naturel sensible, le seul pré salé que la région PACA [...] Le premier projet ne correspond aux attentes des services de l'état. [...].

Il faut qu'il y ait un projet au Plan de Phazy, ca fait des années que l'on l'attend, que les population l'attend, on se doit aussi de diversifier les activités touristiques surtout avec rechauffement climatique.

On doit proposer plusieurs activités sur le territoire à notre clientèle, afin qu'elle continue de venir et ne puisse pas s'ennuyer (lors de son séjour), il faudra qu'un projet sorte du plan de Phazy.

 

Bref, le projet est recalé. A priori un projet corrigé devrait être reproposé. De notre côté, nous estimons qu'il serait plus important de raisonner plus globalement avec le site de la Fontaine Prétrifiante (les deux sites sont complémentaires), et de réfléchir à plus longue échéance, notamment en intégrant la future voie rapide Durance qu'il faudra un jour se décider de construire pour désengorger les Hautes-Alpes. Pourquoi pas à court terme utiliser l'eau chaude pour le chauffage de la ville ou de la zone commerciale située à proximité... ?

 

* Plan Smart Mountain Région PACA : cette enveloppe de 100M€ a été refondue dans les cadres des 12 OIR PACA (Opération d'Intéret Régional) qui visent à créer des filières d'excellences, à repositionner / spécialiser la région en terme d'innovation et de développement économique du territoire sur des filières bien ciblées.  Sont attendus : 1 M€ d'investissements privés et publics, 50 000 emplois crées et 500 implantations d'entreprises.

  • 6 ont été officialisées en octobre 2016 à Ollioules par le Président PACA de l'époque Christian Estrosi
    • 1-OIR Industries du futur, présidée par Pierre Grand Dufay et Gérard Goninet (Airbus Helicopter), faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur une vitrine de l’innovation et de l’industrie de pointe
    • 2-OIR Thérapies innovantes, présidée par Xavier Cachard et Vincent Fert (HalioDX), faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur un des leaders mondiaux des thérapies de demain
    • 3-OIR Smart Mountain, présidée par Chantal Eymeoud et Marc Ventre (Directeur général délégué du groupe safran), inventer en Provence-Alpes-Côte d’Azur la montagne de demain. « Nous devons inventer la montagne de demain, compétitive, en y adaptant les principes de la smart city » « Nous avons lancé, poursuit-il, un plan Smart Mountains de 100M€ pour moderniser nos installations et notre économie de montagne. Cette OIR permettra de concrétiser les projets des entreprises et de financer la recherche pour faire des Alpes le poumon économique du nord de notre territoire. »
    • 4-OIR Smart Grids, présidée par Bernard Kleynoff et le Pôle Capenergie, faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur une vitrine européenne et internationale pour le déploiement à grande échelle des réseaux électriques intelligents
    • 5-OIR Smart City, présidée par Francoise Bruneteaux et Frédéric Chevalier (the Camp), faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur la vitrine européenne des territoires intelligents
    • 6-OIR Naturalité, présidée par Bénédicte Martin et Gérard Gonidec (Occitane), faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur la référence française sur les produits naturels et l’alimentation de qualité
  • 6 autres ont été officialisées en juillet 2017 par Renaud Muselier, successeur de Christian Estrosi à la tête de la région PACA
    • 7-OIR Énergies de demain : faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur un territoire de référence de l’économie verte et de la transition énergétique
    • 8- OIR Industrie navale et maritime : faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur une référence de la filière navale et maritime pour conquérir de nouveaux marchés
    • 9- OIR Logistique et mobilités durables : faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur une référence pour la mobilité et la logistique de demain
    • 10- OIR Technologies clés (optique, photonique et Internet des Objets, Chimie & Matériaux) : faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur le territoire d’excellence de la transition numérique
    • 11- OIR E-Santé – Silver économie : faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur la référence européenne de la silver économie
    • 12- OIR Tourisme et industries culturelles : faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur le territoire du tourisme et des industries culturelles

Tous les commentaires (0)

 
Personne n'a encore laissé de commentaires ici. Lancez-vous !