• Date : 02/01/2016
  • Lu : 9 054 Fois
Tout comprendre pour pouvoir les installer en 4 étapes faciles, et rouler tranquille en hiver sur routes enneigées.

Faut-il des équipements spéciaux pour rouler dans le Queyras en hiver ? Ceux qui auront la chance d'aller en hiver au ski (dans le Guillestrois-Queyras !) auront un jour ou l'autre à affronter la neige, et mieux vaut être équipé pour espérer arriver à destination en station ! Même si le service équipement du Conseil Départemental (DDE) fait un énorme boulot de salage des routes, qui ne s'est pas en effet déjà retrouvé un jour bloqué sur la route, sous la neige, le froid et la nuit tombante, devant se résoudre à monter ses chaînes mais sans jamais l'avoir fait, les chaînes étant encore dans leur emballage?

Et cette situation de crise n'est pas réservée qu'aux seules femmes : même les hommes craignent cette situation, si si !

Afin d'éviter la vraie galère (à savoir rester bloqué en bas, pour non respect de la réglementation des équipements obligatoires ou encore embourbé dans la neige - les roues patinant) ou le vrai casse-tête ("mais comment ça se monte ces chaînes?") voire le grand stress d'une installation dans l'urgence, voyons un peu en détail quand les utiliser, quel modèle choisir, quelle est la réglementation en vigueur en France, et comment les monter rapidement et efficacement sur ses pneus. Nous verrons ainsi qu'elles sont faciles à installer (15-20 minutes suffisent) si l'on a un peu de méthode !

A noter que les chaînes sont complémentaires des pneus hiver/neige dont nous avons parlé dans un article dédié !

 

 

Quand et pourquoi faut-il utiliser et monter ses chaînes à neige ?

Tout d'abord, les chaînes permettent d'améliorer l'adhérence du véhicule sur les routes enneigées et donc ses capacités de freinage ou de direction : en effet, les pneus standard dits "étés" évacuent l'eau, mais pas la neige. Les rainures ne sont pas adaptées, la neige collent et font que les roues patinent. Le cas le plus fréquent est d'arriver à progresser dans la neige avant de devoir s'arrêter / ralentir pour laisser passer un véhicule du sens opposé, et au final de ne pouvoir repartir, les roues patinant !

Les chaînes garantissent sécurité et confort de conduite, et elles sont obligatoires en cas de neige lorsque la route est munie d'un panneau « équipements spéciaux obligatoires » (dit panneau B26 en France).

Ensuite, les chaînes sont à emporter dans le coffre de la voiture de manière certaine de mi-octobre à fin avril, lorsque tu te rends à la montagne, qu'il neige ou pas (en montagne, le temps change vite).

Enfin, il convient de noter les cas particuliers suivants :

  • elles ne doivent pas être utilisées sur route sèche, sous peine de détériorer ses chaînes, sa voiture voire les deux :  c'est même interdit par la réglementation ! Dans ce cas précis, les pneus hiver sont la solution.
  • elles ne sont pas efficaces sur routes verglacées : dans ce cas, seuls les pneus cloutés sont efficaces, mais sur la période autorisée.
  • Pour les véhicules équipés d'assistances électroniques comme l’ABS et l’ESP, il est préférable de déconnecter lorsqu'on roule chaînes montées

A noter que pour les voitures de locations, les loueurs proposent parfois des packs neige comprenant les chaînes, en plus des pneus hiver (attention, tous les centres ou réseaux de location ne proposent pas cette option).

 

Ai-je besoin de chaînes à neige quand je vais dans le Queyras en hiver / pour le ski?

Oui, surtout si tu n'as pas de pneus hiver/neige ! Car il est loin d'être improbable que les chutes de neige s'arrêtent juste pour ton arrivée, il faut un peu de temps aux services de la DDE pour faire passer le chasse-neige et saler la route ! Il te faut donc des équipements spéciaux homologués pour les périodes hivernales et la conduite en montagne.

Elles sont bien évidemment surtout indispensables pour rouler sur les grands cols qui ont des congères (ex: Lautaret, Vars), mais aussi sur la plupart des routes des Hautes-Alpes, et donc des stations de ski du Queyras-Guillestrois : montées vers les stations de Risoul/Vars, mais aussi de Ceillac ou encore après l'ange gardien / bifurcation Arvieux . Elles te sauveront la mise, notamment lors d'épisode de chute de neige important voire de Retour d'Est ! En effet, les routes sont normalement déneigées et salées si nécessaire par la DDE après chaque chute de neige conséquente, cependant : 1/ il faut le temps qu'ils interviennent 2/ il faut que la neige au sol ait le temps de fondre 3/ il peut rester des couches de neige/verglas résiduels sur la chaussée pour monter dans ta station de ski préférée du Queyras-Guillestrois, a fortiori en fin de journée quand les températures baissent.

Chaque année les automobilistes aventureux bloquent la circulation car ils partent non équipés, et cela est même arrivée fin décembre 2014 lors des importantes chutes de neige (des vacanciers étaient restés bloqués plusieurs heures dans leur véhicules y compris le long du Lac de Serre-Ponçon, provoquant une pagaille mémorable).

Des députés (dont Joël Giraud, député des Hautes-Alpes, suites aux événements de décembre 2014 dans les Hautes-Alpes) remettent sur la table chaque année de rendre obligatoire les équipements spéciaux en montagne pendant la saison hivernale, comme cela se pratique dans d'autres pays d'Europe.

Il faut donc avoir son jeu de chaînes dans le coffre. Si tu habites le Queyras ou y viens très fréquemment, les pneus hiver/pneus neige sont indispensables en complément !

 

Les différents types de chaînes à neige

Nous avons tous en tête les chaînes métalliques, mais en réalité il existe différents systèmes de chaînes à neige :

  • Les Chaussettes à neige : elles sont réservées à un usage ponctuel en urgence, et ne fonctionnent pas en condition extrême (neige ou pente) donc plutôt pour un usage urbain. Concrètement un textile crée un effet de friction sèche, l'eau étant évacuées ce qui permet un contact direct du textile sur la glace, et via une charge électrostatique d'adhérer à la route.
    • la vitesse limitée de 50km/h,
    • leur montagne est très facile (de simples housses de pneus), et donc peu encombrantes
    • elles ne peuvent être utilisées sur route sèche ou semi-sèche, où l'abrasion va les détériorer : elles sont à usure rapide
    • Compatible avec les dispositifs de sécurité ABS, ESP
    • attention tous les modèles ne sont pas autorisées en cas de chaînes obligatoires (panneau B26) : le fabricant doit l'indiquer sur le produit, bien lire leurs conditions d'utilisation (neige, verglas, etc.)
  • Les Chaînes métalliques / acier: ce sont les chaînes les plus courantes, elles sont résistantes et permettent donc un usage intensif et régulier
    • la vitesse est limitée à 50km/h par la loi, mais il est recommandé de rouler moins vite
    • deux types de modèles : à tension manuelle ou à tension automatique
  • Les Chaînes textiles : identiques aux chaînes métalliques, mais le métal est remplacé par un textile ultra-résistant, elle sont plus légères et plus silencieuses
    • elles sont homologuées
    • la vitesse est limitée à 40km/h
    • le modèle phare est celui de Michel EasyGrip
  • Les Chaînes Araignée / Spike-Spider: un pieuvre munie de griffes et crampons s'agripe aux roues
    • elles offrent une adhérence maximale sur neige ou verglas : elles sont donc adaptées pour ceux qui roulent en permanence en conditions climatiques difficiles
    • le montage est ultra-simple et elles s'adaptent à plusieurs tailles de pneumatiques
    • mais sont plus chères

À partir de mi-octobre, laissez-donc votre paire de chaîne à neige en permanence dans le coffre de votre voiture : elle sont généralement dans un boitier qui se loge facilement.

 

Quelle est la réglementation en France concernant les chaînes à neige

Les routes dangereuses par temps de neige sont munies de panneaux de réglementation qui les impose : les panneaux B26 / B44, qui ont été mis en oeuvre en 1973

  • Le panneau B26« équipements spéciaux obligatoires / chaînes obligatoires » indique “que les véhicules circulant sur la route à l’entrée de laquelle il est placé, sont tenus de ne circuler qu’avec des chaînes à neige sur au moins deux roues motrices” (donc les pneus hiver/neige ne suffisent pas)
    • il peut être adjoint de la mention « pneus neige admis » : dans ce cas là seulement, les pneus neige suffisent
  • Le panneau B44 indique “la fin d’obligation de l’usage de chaînes à neige”.

Lorsque son véhicule est équipé de chaîne :

  • il est interdit de dépasser la vitesse de 50km/h (moins si tu utilises des chaussettes ou des chaînes textiles)
  • il est interdit de rouler avec des chaînes neige s’il n’y a pas de neige sur la chaussée :  les chaînes ne sont autorisées que sur les routes enneigées
  • Elles doivent être immédiatement retirées dès que les conditions climatiques ne requièrent plus leur usage ou quand le véhicule est stationné.

Le défaut de port de chaîne entraîne une amende forfaitaire de 135 € , avec possibilité pour les forces de l'ordre d'immobiliser le véhicule.

 

Quel modèle de chaîne faut-il pour mon véhicule / ma voiture ?

Tout d'abord, n'hésitez pas à demander conseil dans votre centre auto ou votre garage/concessionnaire : les pneus chaînes ont connu pas mal d'évolution ces dernières années, et il faut bien s'assurer de la compatibilité du modèle choisi avec son véhicule. Voici néanmoins quelques règles :

  • il faut choisir un kit de de chaînes à neige adapté à votre voiture
    • des tableaux de correspondance marque/diamètre de pneu (pouces)/modèle pour chacune des marques existent
    • certaines voitures ont un passage de roue étroit induisant l'impossibilité d'utiliser des chaînes :  vérifier dans le carnet d'entretien/de bord que son modèle peut recevoir des chaînes
  • il faut choisir un kit de chaînes adapté au mode de propulsion de son véhicule
    • les chaînes s'installent sur les roues motrices
    • sur un véhicule à traction avant, il suffit d'équiper seulement les 2 pneus avant (car les roues avant sont à la fois motrices et directrices)
    • sur un véhicule à traction arrières (berlines allemandes notamment), les 4x4 ou les camping-cars, il faut mettre des chaînes sur les 4 pneus, afin d'éviter les pertes d’adhérence du train avant, et conserver la maîtrise de son véhicule dans les virages : les roues avant sont directrices, les routes arrières motrices !

Ensuite, pour les chaînes en acier/métalliques, tu as le choix entre deux types de modèles selon votre niveau de courage : 

  • classique - à tension manuelle, qui nécessitent un second arrêt pour retendre les chaînes. Ils sont souvent moins pratiques (système tendeur central), il faut s'entraîner davantage
  • à tension automatique - plus chères mais à montage rapide. Il n'est plus nécessaire de s'arrêter pour retendre, le système adapte automatiquement la tension (plus de tendeur central)

 

Quels accessoires faut-il pour monter ses chaînes ?

L'inconscient collectif associe le montage des pneus en pleine ascension vers la station, par grosses chutes de neige ou brouillard, les véhicules étant en travers provoquant bouchon monstre !

Donc il faut s'attendre à devoir monter ses chaînes en conditions difficiles : il faut donc s'entraîner et avoir quelques accessoires indispensables  :

  • une paire de gants pas trop épais
  • un sac plastique, un couverture ou un pantalon qui supporte la neige pour ne pas de salir (nécessite de mettre le genoux à terre)
  • une lampe frontale pour y voir clair tout en ayant les mains libres (en hiver, la nuit tombe plus tôt, et il n'est pas interdit de neiger en pleine nuit !)
  • son gilet jaune obligatoire pour se signaler
  • éventuellement une pelle à neige pour dégager les roues

Par ailleurs, vos chaînes doivent être facilement accessibles dans votre coffre : à placer en dernier, après les bagages, pour ne pas devoir tout déballer pour les retrouver !

 

Comment monter ses pneus neige facilement ? De la méthode et du calme !

Tout d'abord, ne pas oublier qu'il y a deux ou quatre pneus à équiper !

Ensuite, il faut bien comprendre la chose suivante :

  • une chaîne se compose en réalité d'un câble en acier (formant un arceau) et de plusieurs éléments de chaîne suspendus au câble, en nombre suffisant pour pouvoir envelopper la roue
  • chaque élément de chaîne comprend des points d'accroche qui permettent de lier les différents éléments entre eux, et donc d'entourer la roue
  • le câble passe derrière la roue, les chaînes enveloppent la roue

Enfin, il faut procéder par méthode, en restant calme pour ne pas s'enerver : toute précipitation est dangereuse, avec le risque - au final - de perdre du temps pour tout recommencer, voire d'endommager son véhicule ou ses chaînes (ou de bloquer la circulation !).
Bien sûr, tout le monde préconisera de lire la notice avant et de s'entraîner. Hélas, c'est rarement le cas : nous-même avons appris en étant bloqué en pleine route communale, croisant un véhicule descendant et étant dans l'impossibilité de redémarrer dans la pente, l'élan et l'adhérence étant perdus. Tu trouveras néanmoins des vidéos sur le web pour mieux comprendre. Mais pour nous, rien ne vaut l'apprentissage par l'erreur. Voici les différentes étapes à respecter pour monter rapidement ses chaînes sans avoir à tout recommencé car ayant sauté une étape !

Étape 1 : la préparation des chaînes et du véhicule

  • Positionner le véhicule en sécurité : se garer sur un espace plat et quelque peu dégagé : ne pas gêner les autres véhicules, et ne pas attendre le dernier moment pour chausser des chaînes au risque de provoquer un embouteillage. Dans la plupart des cols vous avez des Aires de Chaînage dédiées sur le côté de la route.
  • Serrer frein à main et s'équiper (gilet jaune réfléchissant réglementaire, gants, lampe-frontale si nécessaire,etc.)
  • Préparer les chaînes à neige : les poser à plat devant le véhicule les chaînes (entre toi-même et le pneu), en veillant à ce que
    • l'embout de couleur du cable soit orienté vers l'arrière du véhicule
    • il n'y ait pas de noeud : tenir chaque extrémité de la chaîne sans chacune de ses mains pour contrôler, sinon prendre son temps pour les démêler (si tu sautes cette étape, tu seras bloqué ultérieurement à coup sûr !)
  • Le but est positionner la chaîne au sol, afin de pouvoir facilement glisser l'une de ses extrémités derrière la roue

 

Étape 2 : le passage de roues et le verrouillage du câble

  • Glisser l'arceau-câble derrière le pneu : pousser le câble - le repère de couleur orienté vers l'arrière du véhicule en premier - pour retrouver l'embout de l'autre côté de la roue et le récupérer
  • Attraper chaque extrémité du câble acier avec une main pour les rassembler, en étant au dessus du pneu
  • Remonter la tige métallique / le câble arceau par derrière en vue de verrouiller les deux extrémités, puis verrouiller en joignant les deux extrémités
  • Repositionner/recentrer l'ensemble de manière équilibrée : tirez les "mailles" / "brins" de la chaîne vers soi-même pour recentrer la chaîne correctement sur le pneu, déplacer en arrière le câble dont les deux extrémités ont été jointes pour pouvoir mettre en avant les chaînes

 

Étape 3 : la fermeture des maillons

  • Ramenez les maillons de la chaîne sur la partie externe du pneu (vers soi), tout en maintenant le câble à l’arrière : les chaînes doivent envelopper le pneu
    • toutes les sections de chaînes sont ramenées vers la face visible de la roue, en s'assurant que le câble-arceau reste bien calé vers l'arrière
  • Fixer le premier point d'accroche / crocher de fermeture (celui le plus en haut de préférence), en jouant avec les tendeurs et les longueurs
  • Continuer d'ajuster la position de la chaîne pour qu'elle enveloppe la roue telle une jupe
  • Fixer les autres points d'accroche / d'ancrage, pour ensuite s'occuper du tendeur de serrage
  • Tendre les chaînes grâce aux boutons de serrage aux points d'accroche (selon modèle) : positionner le tendeur principal à ses différents point d'accroche (les systèmes les plus automatiques ont des auto-tendeurs inclus avec les accroches

 

Étape 4 : la vérification générale et le contrôle de la tension

  • S'assurer sans forcer que les chaînes des deux pneus sont correctement posées et tendues
  • Rouler un peu à vitesse réduire afin que les chaînes trouvent leur place naturelle sur les roues
  • S'arrêter quelques centaines de mètres plus loin pour contrôler l'état général - le bon positionnement de la chaîne sur le pneu et la tension
  • Resserer ou ajustement le positionnement des chaînes si nécessaire
    • A noter que si tu as opté pour un modèle à tendeur automatique (ce que nous avons pour notre part acheté), le fait de rouler va naturellement équilibrer la tension
    • N'hésite pas à t'arrêter de nouveau au bout de quelques kilomètres pour effectuer un dernier ajustement jusqu'à ce que l'installation soit stable
  • Surtout ne pas sauter cette étape : une chaîne mal positionnées peut détériorer l'aile de sa voiture ou le soufflet du cardan.

NB : pour le démontage, c'est assez simple, à condition d'avoir fait rouler son véhicule de manière à rendre accessible les extrémités du câble à déboîter ! Bien sûr en ayant détendu les maillons.

 

Voilà, avec tous ces détails, tu devrais t'en sortir pour monter tes chaînes à neige ! S'entraîner avant c'est mieux, lire la notice aussi voire redemander conseil au point d'achat quant au montage aussi , mais rien ne vaut de s'entraîner par condition de neige : ne pas attendre de se faire prendre à les monter en urgence (on bloque les autres), te voilà paré à affronter la neige en voiture, en restant bien sûr prudent et roulant à vitesse réduire (moins de 50km/h). Tu pourras lire également notre article dédié aux pneus hiver/neige, qui te donnera des informations complémentaires quand aux équipements disponibles pour la conduite en conditions hivernale.

Personne n'a encore laissé de commentaires ici. Lancez-vous !