• Date : 18/03/2015
  • Lu : 682 Fois

Bilan de 4 jours passés sur les pistes de ski du Queyras/Guillestrois

Nous avons redécouvert les stations du Queyras-Guillestrois : bilan et perspectives

 

Nous avions l'habitude de venir faire du ski dans l'Embrunais (Les Orres), avec quelques journées dans les stations du Guillestrois (Vars-Risoul la Forêt Blanche) et quelques journées de ski de fond dans le Haut-Guil, voici qu'on a décidé cet hiver de refaire le tour de toutes les stations du Queyras/Guillestrois. Bon, ok, c'était aussi pour les besoins du site, mais surtout après réflexion, on c'est dit : mince, finalement, après 40 ans, on n'a jamais fait le tour des stations du Queyras ! Et il nous fallait voir aussi les changements apportés ces dernières années dans les stations de Vars-Risoul.

Après 1 semaine de ski intensif en mars 2015, à redécouvrir les domaines et stations de ski du Queyras et du Guillestrois, voici un petit Bilan. A noter que ce retour se veut le plus objectif possible (on connnait aussi les grands domaines de ski de Savoie et l'article n'est pas sponsorisé par les Offices de Tourisme respectifs). Bref, un point de vue libre et forcément criticable.

Alors, pourquoi venir faire du ski dans le Queyras / Guillestrois ?

 

Raison  1 - Le climat : ensoleillement, hauteur de neige

Les Hautes-Alpes, autrefois mises en avant comme les Alpes Latines, sont réputées pour leur 300 jours de soleil par an : le Queyras et le Guillestrois ne dérogent pas à la règle.

Pour rappel, les Hautes-Alpes sont bien situées dans le Sud des Alpes [sic!], et à ce titre bénéficie du climat méditerranéen à la sauce Montagne ! Ce sont bien les Alpes du Sud :-)

Queyras et Guillestrois ont quelques spécificités côté neige : les fameux Retours d'Est du Haut-Guil, les belles expositions de Ceillac et Valpreveyre (nord) garantissant des pistes avec une neige décicieuse, et les belles hauteurs de Vars/Risoul (83% des pistes sont au delà de 2000 mètres), qui garantissent un enneigement de qualité pendant la saison.
 

 

Raison 2 - la variété et complémentarité des stations du Queyras-Guillestrois

Le Queyras, sous l'impulsion de Philippe Lamour, a initié le concept de stations villages en France. Les premiers équipements ont été mis en place dans les années 60. En parallèle, Vars et Risoul, nées dans les années 70, ont fusionné leurs domaines en 1990 pour donner naissance à la Forêt Blanche.

 

Côté Queyras

Chacune des 4 stations village a son caractère :

On reste nostalgique des stations d'Aiguilles et Ristolas, qui n'ont conservé que des équipements pour l'initiation au Ski. Ristolas disposait du meilleur enneigement et de la meilleure orientation, mais la présence d'un réserve naturelle empêchait tout développement du domaine. Nous n'avons pas eu le temps de découvrir le domaine d'Aiguilles avant qu'il ne ferme, ni celui de Bramousse sur Ceillac. Snif !

Gros plus : des stations à taille humaine idéales pour les familles, de larges surfaces dédiées au ski au Naturel (espace non damé) idéales pour les adaptes du hors piste sécurisé

Dernier atout et pas des moindres : petites stations dit petits prix, et caractère différent. Vous aurez accès à plein d'autres activités de montagne (voir ci-dessous)

 

Côté Guillestrois

Les stations du Guillestrois, c'est bien évidemment le Domaine de la Forêt Blanche et ses deux stations mythiques :Vars et Risoul !

Vous accéder à un domaine digne des plus grandes stations, avec 185km de pistes, 51 remontées mécaniques. C'est tout de même le 12ième domaine skiable de France en nombre de piste, 13ième en km de pistes. Risoul est plus boisé, Vars offre de plus grandes pistes dénudées, l'ensemble offre une grande variété de plaisirs. Ces domaines disposent de plus de bons dispositfs d'enneigement artificiels, dignes des grandes stations de Savoire/Haute-Savoie.

En dehors de la taille du domaine, vous apprécierez les Equipements Snowpark et la piste de KL, qui font tomber des recors mondiaux !

 

Bref, Le domaine de la Forêt Blanche de Vars-Risoul est complémentaire des domaines des stations village du Queyras ! D'ailleurs, nombreux sont les passionnés de glisse qui passent une journée ou deux dans le Queyras, lors de leur semaine à Vars-Risoul. Et ceci est d'ailleurs vrai dans l'autre sens. Nous avons même croisé sur les télésièges des skieurs de Serre-Chevalier ! Bref, de quoi varier les plaisirs, surtout que plusieurs systèmes de navettes gratuites ont été mis en place ces dernières années. Il est donc simple de se déplacer entre Guillestre/Risoul/Vars et les différentes stations de ski du Queyras.

 

 

Raison 3 - les panoramas offerts par les différentes stations

Nos photos sur ce site l'attestent, c'est beau !

Depuis Vars et Risoul, vous aurez une vue sur Lac de Serre-Ponçon, mais aussi le Guillestrois (MontDauphin avec en Toîle de fond les Ecrins), et le Viso.

Depuis les stations de ski du Queyras, vous retrouverez les grands sommets du Queyras : Mont Viso, Font Sancte, Tête des Toillies, Grand Rochebrune, Izoard, etc.

Dans les deux cas, vous aurez une montagne agrémentée de belles forêts soupoudrées de blanc, et le grand soleil des Alpes du Sud. Et le CALME !

 

Raison 4 - Les plaisirs en dehors des pistes

Ces domaines sont déja prêts pour le multi-activité, ce qui permet de varier les plaisirs

Côté sportif :

  • ski de rando
  • ski de fond
  • chiens de traineau
  • balades en raquette
  • parapente
  • balades en motoneige
  • etc.

Nous conseillons fortement de ne pas hésiter à utiliser des guides pour découvrir le Queyras ou le Guillestrois autrement. Vous trouverez quelques topo de rando raquette et une présentation des domaines de ski de fond sur notre site.

Côté culturel :

La ville porte de guillestre est agréable à découvrir, mais la vrai pépite est le Fort de MontDauphin et sa citadelle Vauban. Dans le Queyras, les musées gérés par le Parc Naturel Régional du Queyras sont à ne pas manquer  (Musée du Soum à Saint-Véran, et l'Arche des Cîmes à Ristolas).

 

 

Raison 5 - les animations pendant la saison

Chaque domaine organise de grandes manifestations d'envergure internationale :

  • Côté Foret Blanche, on pense à la Coupe du Monde du Ski de Vitesse sur la Piste de Chabrière, au recors du monde Vars Speed Masters, au SFR Tour et au FestiVars
  • Côté Queyras, on pense au Grand Beal, à la Traversée du Queyras

Et bien sûr plein d'autres évènements spécifiques à chaque village ou station, et dans le Queyras, des animations orientées nature par le Parc Naturel Régional du Queyras.

 

 

Bien sûr, il y a des points à améliorer dans les stations du Queyras/Guillestrois

Pour les adeptes des meilleures stations de Savoir ou de Suisse, vous notera des lacunes, car ces domaines ont leur spécificité. On n'est pas dans la grosse industrie des Portes du Soleil ou des 3 vallées : les Hautes-Alpes n'ont pas bénéficié des mannes financières des Jeux Olympiques. Mais elles se défendent.

De notre côté, on aura noté :

  • des téleskis un peu dur dans le Queyras (pas de gestion automatique de la tension des câble sûrement).
  • le télésiège Abriès un peu surdimentionné, à l'inverse certains télésièges mériteraient d'être changés (ex: Arvieux)
  • des tables de pique-nique panoramiques manquantes à Abriès (pourtant annoncées sur le plan), un table pourrait aussi être ajoutée sur Valpreveyre
  • un système de forfait distinct : pas le même système de badge, pas de package avec Vars/Risoul voire Serre-Chevalier, pas de système de tarification unique
  • pour Vars-Risoul, qui ont fondé ensemble le domaine de la forêt blanche, même si les prix de base sont identiques, c'est la jungle pour les tarifs et dates de départ des différentes offres packagés ! On sait qu'il y a une petit guerre entre les deux stations au sujet de la répartition du Chiffre d'Affaire généré par les journées skieurs. Nul doute que la réforme territoriale viendra mettre un terme à cette bataille qui oublie le client.
  • pas forfait packagé ski de fond / ski de piste, pourtant ce serait un plus notamment dans le Queyras

Au delà de ces améliorations court terme, d'autres enjeux sont à gérer au plus vite.

 

Et des enjeux à venir pour les stations de ski du Queyras Guillestrois

Bien sûr, on n'oubliera pas le rechauffement climatique, mais ces conséquences seront gérables, n'étant pas sur des stations de basse altitude, le climat étant particulier et les techniques de gestion de la neige s'améliorant. Au delà, plusieurs enjeux attendent ces domaines, afin d'enrayer la baisse de fréquentation :

1- Améliorer les accès au Queyras/Guillestrois : on fait allusion aux difficultés de la ligne Paris-Briançon et des TER, et aussi de leurs prix (c'est aussi cher de descendre en train qu'ne voiture pour 1 personne, alors que le train est censé être un transport de masse. On vous répondra côté SNCF qu'il suffit de réserver à l'avance ! Oui, mais nous, on se décide toujours au dernier moment). Pourquoi pas ne pas mettre aussi à disposition un parc de voitures de location à la gare de MontDauphin, en haute-saison, histoire d'avoir un bon package voiture de loc / train ? A l'heure actuelle, difficile d'aller pour 2 jours dans le Queyras quand on n'est pas de la Région PACA. Or nombreux sont les clients potentiels hors vacances scolaires qui aimeraient bien se dépayser 2/3 jours, avec un coin pour travailler à distance. Le sujet ne concerne pas que ces domaines : toutes les stations des Hautes-Alpes sont concernées. Si on n'est pas de PACA ou de RHONE-ALPE, point de salut ! Moins de trains de nuit, des billets de train hors de prix, une A51 pas finie, pas de voies rapides. Certes ça permet aux vallées de conserver leur authenticité, mais alors comment rivaliser sur ce point avec la Savoie/Haute-Savoie? On espère un sursaut, les vallées s'asphyxient.

2- Monter en qualité : des besoins côté Hébergement (problème structurel en France), mais aussi sur les Services. On fait allusion à la problématique Lits Chauds/Lits Froids. Des rénovations doivent être mises en place, le niveau de qualité exigé a évolué, on est loin de la Suisse ou de l'Autriche sur ce point. Proposer aussi des services aux nombreux skieurs de randonnée, qui ne font que passer, mais on pourrait imaginer quelque chose pour eux de packagé... Bref, au tout ski, on peut aussi adjoindre des Services Plus ou des manières de découvrir différemment les vallées.

3- Faire en sorte que les résidences secondaires ouvrent ! On peut s'interroger sur le fait que beaucoup de résidences secondaires fermées l'hiver, notamment dans le Queyras. Pourquoi? Certainement en raison des coûts de chauffage, et du veillissement de la population des maisons secondaires. Là aussi des investissements sont nécessaires, mais ces lits froids pourraient rapidement venir augmenter l'offre de lits, qui plus, sur des logements de qualité.

4- Investir sur les remontées mécaniques : on soulignera l'étude en cours pour mettre en place une remontée mécanique afin de supprimer la navette de retour Valpreveyre/Abriès. Ensuite la baisse des dotations de l'Etat ne faciliteront pas les projets nouveaux, certes.. Mais il y a sûrement aussi des améliorations de gestion à faire, avec de dégager une capacité d'investissement supplémentaire (les collectivités épongent depus de nombreuses années les dettes, notamment dues à la baisse de fréquentation). En attendant, la régie des remontées mécaniques du Queyras réalise progressivement quelques ajustements et investissements. Côté Vars/Risoul, il semble avoir une volonté de mieux s'entendre.

5- Développer totalement la complémentarité entre Vars/Risoul et le Queyras côté Forfaits et Transport. Nul doute que la fusion de Communauté de Commune Queyras/Guillestrois facilitera les choses. Nous militons aussi pour le retour de Vars et Risoul dans le périmètre du Parc, avec MontDauphin. Ce sera bien plus simple en terme de compréhension du territoire, et cela profiterait à tous, les territoires étant complémentaires en terme d'offre. Pour le ski, avoir un même système de gestion de forfaits et des passages permettra de faire des synergies, et d'offrir des packages transvallées. Et on pourrait étendre ce besoin à toutes les stations des Hautes-Alpes, à l'instar de ce qui a été fait cette année pour le ski de fond (Nordic Alpes du Sud).

Nul doute que les élections régionales de décembre 2015, cumulées à la réforme territoriales, permettront d'accélèrer certains dossiers et de poursuivre la rationalisation. En attendant, le charme du Queyras-Guillestrois est toujours là, authentique.
 

Bref, grand soleil, qualité de l'enneigement, pleine nature et grands espaces préservés, complémentarité entre villages stations et grand domaine de la Forêt Blanche, panoramas, importance de l'offre Hors Ski (ski de rando, ski de fond, raquette, parapente, etc.) et notoriété des évènements sportifs, expliquent en grande partie la singularité des domaines de ski du Queyras et Guillestrois. Nous on adore !

Et vous, pourquoi venez vous faire du ski dans le Queyras ou le Guillestrois ? Qu'est ce que vous appréciez, qu'est ce qu'il vous manque ou qu'il faudrait améliorer ?

Tous les commentaires (0)

S'abonner pour suivre les échanges (notification)

Personne n'a encore laissé de commentaires ici. Lancez-vous !