• Ceillac/Guillestre | Maison du Roi
(0)
La plus sèche des forêts des Alpes méridionales est là !

Savez-vous que le massif le plus sec des Alpes méridionales se trouvent à proximité de Maison du Roi, dans le Parc du Queyras, entre Ceillac/Bramousse et Guillestre? Découvrons plus en avant cette nouvelle réserve, crée en 2014 à l'initiative des communes de Guillestre et de Ceillac.

 

 

Création et inauguration de la Réserve : quels objectifs?

Un arrêté ministériel conjoint des ministères de l'Agriculture et de l’Ecologie, et un arrêté Préfectoral PACA d'octobre 2014 ont permis d'entériner définitivement sa création. Le Réserve d'Assan a été inaugurée le 3 octobre 2015 (voir notre article dédié).

La finalité de la mise en place de cette réserve intégrale est de :

  • protéger l'écosystème forestier de la zone, afin de la laisser librement évoluer, hors de toute interférence humaine,
  • surveiller son développement naturel, via un suivi scientifique
  • accroître et préserver sa diversité biologique

A noter que la mise en place de telles réserves en France a eu lieu au 19ième siècle : la réserve de Fontainebleau a été la première. Les Hautes-Alpes comptaient en 2015 six Réserves Biologiques O.N.F. En France on totalise 250 réserves dirigées et/ou intégrales.

En ce qui concerne Assan, l'idée de départ qui consistait à adjoindre à la RBI une réserve dirigée a été abandonnée.
L'Office National des Forêts a en charge la gestion de cette forêt : respect réglementation, pilotage des études.

 

La réserve d'Assan : territoires et communes concernées

La réserve biologique intégrale (RBI) d'Assan se situe dans le massif d'Assan, sur le territoire des forêts communales de Ceillac et Guillestre, au sein du Parc Naturel Régional du Queyras.

La zone se situe au coeur d'un triangle entre Bramousse, Ceillac et Maison du Roi, entre Guil et Cristillan. Sur la photo ci-dessus, c'est le massif en face de maison du Roi, qui part sur la droite, sachant que la réserve ne couvre pas l'intégralité du massif d'Assan (le reste a été laissé aux chasseurs). Elle comprend en son sein, à proximité de Bramousse, la forêt domaniale de Mont-Dauphin, cette dernière appartenant à l'Etat. Sa surface est de 1032 hectares

 

Particularités géographiques et de la faune/flore au sein de la Réserve d'Assan : pourquoi est-elle exceptionnelle?

La Réserve Intégrale d'Assan a pour caractéristiques :

  • un dénivelé important (entre 1000 et 2600 mètres d'altitude),
  • un relief et des expositions variés (falaises et rochers abruptes, des vallons/replats et faces Sud/Nord),
  • un ensoleillement représentatif des Alpes Méridionales internes (celles qui s'étendent d'Embrun au Lautaret) : c'est même le massif le plus sec !
  • La quasi absence d'exploitation humaine depuis plusieurs décennies et donc de sentiers/route la traversant (dernière coupe en 1972, plus de pastoralisme depuis 1914, réserve de chasse depuis 1976).

La forêt d'Assan est donc dite "forêt subnaturelle" des Alpes méridionales internes, et ses principales caractéristiques expliquent donc la présence d'un biotope riche et particulièrement préservé :

  • La forêt comprend des arbres centenaires. Son sol sec et calcaire a permis le développement quasi à 100% de résineux (quais pas de feuillus), en particulier de pins sylvestres. L'absence d'action humaine permet aux insectes et oiseaux de trouver de vieux arbres non exploités, idéaux pour s'y nicher
  • Les essences sont variées (plus de 330 espèces végétales ont été recensées dont 7 protégées, notamment l'Ancolie des Alpes et la Bérardie laineuse) et très caractéristiques du climat et des sols secs des Alpes du Sud
  • Côté animaux, un inventaire est en cours, mais sont annoncés : des micro-organismes certes, mais aussi un grand nombre d'insectes dont certains très rares, le papillon Isabelle, la chouette Chevêchette d'Europe, le Tétras lyre, et même des traces de genette.

La diversité de la Réserve d'Assan est étudiée par les plus savants experts de la faune/flore d'Europe. Vous en saurez davantage en parcourant la page dédiée à la réserve sur le site de l'ONF.

 

La réglementation au sein de la Réserve d'Assan

Afin de protéger sa faune/flore spécifique de toute interférence de l'homme et mesurer son développement en conditions 100% naturel, les actions suivantes sont interdites :

  • exploitation forestière et agricole, ainsi que toute cueillette (autre qu'à des fins d'étude scientifique menée par l'ONF)
  • la chasse, le pastoralisme
  • la mise en place de sentiers/chemins de randonnée, le camping et le feu,
  • la circulation de toute véhicule y compris vélo et chevaux

Bonne nouvelle, la randonnée pédestre y est tolérée (de toute façon il n'y avait pas sentier officiel, seulement des drayes connues des locaux). Attention, le relief est tortueux, avec plus de 1500 mètres de dénivelé !

Des visites de groupe accompagnées sont possibles (scolaires, etc.), se rapprocher de l'O.N.F. pour organiser une belle journée pédagogique et de sensibilisation.

 

Bref, on peut s'y balader, mais le relief est escarpé. Par contre, une visite annuelle est organisée par l'O.N.F à l'occasion des journées de la Nature. Si vous voulez en savoir plus sur les études, consultez le site en lien ci-dessus.

Personne n'a encore laissé de commentaires ici. Lancez-vous !
Marc DESROUSSEAUX
Membre depuis : 11/07/2014
Ristolas France