• Date : 23/11/2017
  • Lu : Fois
Vars demande officiellement le retour du Val d'Escreins dans le périmètre du Parc pour 4 ans

Le Val d'Escreins revient dans le Parc à compter de la saison estivale 2018 et ce jusqu'à la fin de la charte actuelle (2022).

Pour rappel, Vars était sorti du Parc lors du renouvellement de sa charte en 2012,sachant que la charte actuelle arrive à échéance en 2022 (elle sera vraisemblablement prolongé de 2 ans jusqu'en 2022). La commune avait en effet fixé comme exigence, pour qu'elle reste dans le Parc,  une prise en charge sur le budget du Parc de l'entretien de la route du Val d'Escreins. La Région avait alors demandé à ce que la Commune sorte, un membre ne pouvant fixer des conditions pour rester dans un Parc.

Suite à publication cet été du décret d'application de la loi sur la biodiversité, le Parc avait proposé à Vars de revenir dans le périmètre du Parc.
La commune a profité de l'opportunité offert par le decrêt d'application de la loi de reconquête de la biodiversité du 8 Août 2016 (décrêt du 10 juillet 2017), pour réintégrer le Parc. Vars pourra donc bénéficier de nouveau du logo du Parc pour le seul territoire du Val d'Escreins.
Les élus varsincs se sont prononcés pour une réintégration dans le PNR Queyras pour la durée restant à courir de la Charte acutelle, par délibération 13 novembre (11 voix pour, 3 contre, 1 abstention), 6150€ de budget annuel. Cette décision a été actée lors du comité syndical du Parc Naturel Régioanal du Queyras le 20 novembre 2017. Le conseil municipal voit l'intéret d'un retour dans le Parc afin de pouvoir bénéficier de la notorité du Parc pour les activités d'été (randonnée), ainsi que de son expertise dans l'entretien des sentiers (balisage).

Nous avions déja souligné le fait que le balisage était dépassé, voilà qui va être corrigé ! Par ailleurs, nous étions depuis de nombreuses années ici même sur ce site de fervents militants au retour de Vars dans le Parc, ainsi que de l'élargissement du périmètre du Parc afin de faire coincider le territoire administratif avec le territoire du Parc, pour plus de lisibilité. Rappelons que Cervières était prévue à la création du Parc (les chasseurs dit-on on fait capoter l'affaire). Par ailleurs certaines communes devront fusionner à terme, on aura un Parc avec 4/5 communes (Queyras, Guillestre, Eygliers, Vars). A quand Risoul ? A quand Mont-Dauphin, Saint-Clément, Saint-Crépin ? Réotier aura un dilemne : Parc des Ecrins + Parc du Queyras ?

L'extension du périmètre du Parc est un vrai enjeu qu'il conviendra de suivre... sachant que la réecriture de la charte ne devrait pas tarder à être lancée. En attendant, le retour de Vars, après 6 ans de pause, fait sens.