La station d'Abriès va bénéficier d'une nouvelle remontée

Voici des nouvelles du Téléski de la Brune d'Abriès, le projet d'une nouvelle remontée mécanique pour les stations de ski alpin du Queyras.

 

Le projet de Téléski d'Abriès : objectif, périmètre, planning

La construction de ce nouveau téléski est programmée sur le domaine skiable alpin d'Abriès, sur les versants ouest/nord de la montagne de Gilly plus exactement dans le secteur du Bois de la Brune.

  • Cela faisait longtemps que la Régie des Remontées Mécaniques n'avait pas lancé une nouvelle installation ! 
  • Ce projet de remonte pente est en réalité déjà ancien : il a été officiellement lancé par l'ancienne municipalité (Jacques Bonnardel), et repris pour la nouvelle (Maire Nicolas Crunchant).
  • Il était prévu dans le cadre du Plan de Reconquête de la Région Sud 2020/2021, et appuyé par le Département des Hautes Alpes, mais le Covid a quelque peu perturbé le calendrier.

Il semble que l'étude ClimSnow de la Région Sud, menée fin 2021, n'ait pas remise en cause le projet. Mais il est vrai que nous n'avons pas eu accès aux conclusions.

Son objectif : permettre au skieur de rejoindre le haut du domaine skiable d'Abriès une fois arrivé au pied de la piste de ValPreveyre.

  • Jusqu'à présent, il fallait emprunter une navette routière pour être ramené sur le front de neige d'Abriès.
  • Le projet permettra donc la suppression de ce bus retour, un retour skis aux pieds à la station depuis Valpréveyre
  • Il offre ainsi un nouvel accès au domaine skiable d’Abriès (une nouvelle porte d'entrée)
  • et surtout il valorise le secteur de Valpreveyre et la Brune, là où la neige est meilleure (orientation nord), notamment grâce aux Retours d'Est légendaires
    • Nous avions déjà évoqué le projet de station de ski de Valpreveyre (quelques années avant les JO de Turin)
  • Indéniablement cela va renforcer l'attractivité de la station de ski du Haut Guil

Le planning de mise en oeuvre :

  • Maître d'ouvrage :le Syndicat Mixte des Stations de Montagne du Queyras (Régie des Remontées mécaniques domaines alpins)
  • Travaux fin d'été 2022 : début défrichement le 15 août
  • Réalisation automne 2022
  • Mise en service Décembre 2022 (saison hiver 2022/2023).

Travaux associés:

  • Défrichement forestier 4,0838 ha, les terrassements en déblais/remblais évalués à 48 960 m³ (surface totale = 5,5877 ha).
  • Reprofilage des pistes existantes du domaine skiable : liaison TK Brune/TK Ruibon, TK Brune/piste Brune, aménagement piste Brune
  • Modification de l'air d'arrivée du TK Ruibon.
  • Création d'une passerelle aval sur le torrent du Bouchet
  • Elargissement de la piste retour de Valpreveyre (piste en encorbellement), afin de permettre l'accès au départ de cette nouvelle remontée mécanique

Le projet ne nécessite pas le lancement d'une enquête publique compte tenu de sa petite taille (moins de 10ha de défrichement).

  • Les études d'environnements ont été réalisées et ont validé le projet (MRAe & ONF).
  • Une consultation publique est en cours (mars/avril 2022) sur le sujet du déboisement.
  • L'appel d'offre "Réalisation du téléski de la Brune et aménagements connexes" a été lancé le 28 évrier 2022, date limite de réponse 31/03/2022
    • Critères de choix : Technique 55% / Prix 45%
    • Coût estimé 2,3 M€ HT (2.275.000)
      • Lot 1 Téléski 1020 K€
      • Lot 2 Terrassements 937 K€
      • Lot 3 Passerelle 250K€
      • Lot 3 Local technique 68K€

plan projet teleski la brune abries

 

Caractéristiques techniques du Téléléski de la Brune d'Abriès

Le téléski démarre au pied du Roux (gare de départ en amont du parking de la chapelle Saint Barthélémy), pour arriver au dessus de la Réserve Collinaire actuelle, et sera relié :

  • Au secteur du TK de Ruibon, qui sera d'ailleurs rallongé de quelques mètres pour faciliter l'accès à la piste de Valpreveyre par gravité (actuellement il faut quelque peu faire des efforts)
  • A la piste Roggier Miegge pour revenir au pied de station (télésiège)
  • A la piste noire La Brune bien évidemment (qui sera reprofilée afin d'en faciliter l'usage par tous et améliorer son tracé)

Voici les principales caractéristiques de ce TK, annoncé comme étant à faible consommation d'énergie et assez silencieux :

  • Gare de départ : le Roux à 1664m
  • Gare d'arrivée 1996m
  • Dénivelé 332m
  • Longueur 1084 ml / 1 145 mètres
  • Temps de montée : 374 sec (6mn23)
  • Débit : provisoire 500, définitif 700 personnes/heure
  • 12 Pylônes
  • Pente max : 50%
  • Pente Moyenne : 31%
  • Constructeur : Gimar Montaz Mautino GMM
    • Gare motrice E95 (puissance 75 à 110 kW)
    • TK à enrouleur magnétique et canne usager 1,5m
    • Vitesse variable jusqu'à 3,5 m/s
    • Equipement de ligne optimisés pour le confort de l'usager
    • Comptage skieurs par infrarouge

Ses caractéristiques sont assez proches de celle du téléski de la Colette qui fait lui 1170m de long pour 347m de dénivelé.

 

Les autres projets de remontées mécaniques dans le Queyras

Voici les autres projets prévus à plus ou moins lointaine échéance :

  • Arvieux : Remplacement du télésiège TS3 La Revue (qui date de 1983) avec démontage de 2 téléskis
  • Arvieux : déplacement du tapis de Brunissard Pra Bernard sur le front de neige de La Chalp (peu probable, car coûts importants)
  • Arvieux : agrandissement réserve collinaire de Pra Premier (qui date de 1999)
  • Molines : restructuration front de neige (faciliter accès depuis parking)
  • Molines Saint Véran : rremplacement du télésiège de La Burge qui date de 1988 (avoir un équipement été/hiver, avec suppression de 2/3 téléskis)
  • Saint Véran / Abriès / Ceillac : amélioration alimentation réserve collinaire & modernisation réseau de neige de culture

Au delà, il pourrait être interessant d'avoir accès aux études prédictives ClimSnow réalisées par la Région Sud tout dernièrement pour l'ensemble des stations du Queyras. Afin qu'un véritable débat puisse avoir lieu autour de l'avenir des stations et du développement de nouvelles activités (ski de rando notamment), alors qu'au même moment le Parc du Queyras est en train de travailler à sa nouvelle charte. Sachant que ce projet a fait couler beaucoup d'encre. Il pourrait être interessant de le mettre en cohérence avec un plan de développement d'ensemble du territoire (Scot). A suivre...