• Date : 28/08/2018
  • Lu : Fois
Une réunion publique bienvenue alors que le chantier de construction vient de commencer

La période touristique estivale s'achève bientôt, les travaux de construction de la nouvelle route ont débuté le 27 août. Le département, la ComCom, la Région et la Préfecture ont organisé une réunion publique d'information ce soir à Aiguilles,  afin d'expliquer à la population le planning du chantier, et les dispositifs qui sont prévus pour la circulation de cet hiver 2018/2019 sur la route provisoire.

Voici une rapide retranscription des informations essentielles à retenir, ce n'est pas forcément exhaustif, mais cela devrait permettre à chacun de mieux comprendre comment nous allons pouvoir circuler dans les mois qui viennent pour rejoindre le Haut-Guil (ou en redescendre). Si vous avez des compléments ou précisions à apporter, ou pour toute erreur détectée, n'hésitez pas à les apporter via les commentaires.

 

[maj 30/08/2018] Ajout de commentaires / informations complémentaires pour en faciliter la compréhension ou l'analyse.

 

 

 

Un bref rappel du contexte :

  • La D947 est en cours de reconstruction sur la rive droite du Guil (rive opposée à l'ancienne route) et est donc fermée, suite à un gigantesque glissement de terrain dit au lieu-dit "Le Pas de l'Ours", entre Aiguilles et Abriès.
  • Une route temporaire a été ouverte, avec alternat. Pendant l'été 2018, un dispositif d'information a été mis en place avec des agents d'information, des dépliants explicatifs, des panneaux informatifs, afin de faciliter les déplacements entre Haut-Guil et Aiguilles et la compréhension/patience des usagers, notamment des vacanciers. Les socio-professionnels du Haut-Guil, dont nous faisons partie, étaient inquiets pour cet hiver.
  • La réunion publique avait pour but de présenter comme les choses vont se passer d'ici l'ouverture de la nouvelle D947 et notamment d'informer sur les dispositifs qui sont prévus pour cet hiver. Une session de questions/réponses était prévue et a permis d'apporter quelques précisions bienvenues.
  • Une réunion préalable avait eu lieu plus tôt dans l'après-midi (16h / Château-Ville-Vieille) entre elus (les maires, Chantal Eymoud pour la Région, Marcel Canat, etc.) et en présence des experts du projet et d'Enedis .

 

Les acteurs institutionnels présents à la réunion d'Aiguilles, le support de présentation

  • Etaient présents :
    • la préfecture (sous-préfet de Briançon Jean-Bernard Iché / Pierre Yves Lecordix - direction adjoint de la Direction des Territoires)
    • le département (Marcel Canat - Vice Président en charge des Routes / le responsable du centre technique d'Eygliers / le chef de projet Pas de l'Ours)
    • la ComCom (Christian Laurens, Vice Président)
    • plusieurs maires du Queyras/Guillestrois,
    • etc.
  • Excusée : la conseillère départementale Valérie Garcin Eymeoud (congés)
  • Absent : RTM

La réunion a été menée par Marcel Cannat, voici le support de présentation PPT utilisé : vous y trouverez des cartes du chantier, le planning du projet et des prochaines étapes.

 

L'évolution du mouvement de terrain

En introduction, il avait été annoncé que les services de l'état allaient faire une rapide synthèse du sujet, mais finalement le sujet a été rapidement éludé, le temps ayant manqué ou aucune question n'ayant remis sur le sujet sur la table.

[Département] Le glissement s'est stabilisé cet été. Un survol par drône a été fait et a montré des fissures

A noter que :

  • Le radar de surveillance doit faire son retour début octobre sur le site, les capteurs et caméra de surveillance ont connu des disfonctionements (cf relevés audio-conférence Août) . Ces sujet n'ont pas été évoqués.
  • La conférence sur le glissement du Pas de l'Ours organisée le 30/08 par le Parc a été ajournée: "le RTM préfère se retirer pour éviter toute polémique autour de l'accès routier hivernal. La conférence prévue par le Parc du Queyras sera reportée à une date ultérieure."

 

Sur l'étude de qualification du risque de submersion (le Guil)

[ComCom] Des sondages ont été faits, nous attendons les résultats de l'étude que nous avons lancé (NDLR étude du glissement pour apprécier les aléas de submersion à l’aval et la faisabilité d’une possible dérivation du Guil. Les conclusions sont attendues pour début septembre), une réunion publique sera organisée pour présenter les conclusions
[Département] Nous attendons la validation des services de l'état pour pouvoir cureter le fond du lit

Lorsque la question a été posée, les élus se sont regardés ayant été surpris par la question.
Les relevés de décision officiels indiquent :

  • Audioconférence du 22 Août : "Un survol par drone de la partie supérieure du glissement effectué lundi a montré des fissures visibles au-dessus de la niche d’arrachement. Le secteur est inactif actuellement mais pourrait être réactivé à la faveur de fortes pluies (retours d’Est par exemple). (...) Repositionnement des caméras vers le compartiment Ouest : question à discuter début septembre lors de la remise du diagnostic par la CCGQ.
  • Audioconférence du 29 Août : "Pas de mouvement significatif. Les données issues des sondages géotechniques (NDLR sondages par explosifs) seront rendues la semaine prochaine."

A noter aussi :

  • On sait aussi que les mouvements sont plus importants côté Ouest ("Compartiment Ouest" côté Aiguilles).
  • La Piste de Marassan, située plus haut, a été aménagée tout début août pour servir de 2ieme piste de secours si jamais le Guil est en crue et menace la route de secours. Un revêtement leger a été posé. On aurait aimé des précisions.
  • Le sujet du plan de secours n'a pas non plus été évoqué, certainement parce qu'on se dit que le mouvement de terrain / glissement ne reprendra qu'au printemps...

 

Sur le planning général de construction de la nouvelle route

[Département]

  • Travaux de construction de la nouvelle route dureront d'Août jusqu'à fin 2019, en 2 phases : de fin août à novembre 2018 puis d'avril à novembre 2019
  • A ceci s'ajoute la construction de 2 ponts
    • Ouverture du nouveau Pont du Peynin fin 2019
    • Ouverture du nouveau Pont du Gouret fin 2020
  • Fin 2019 la route sera entièrement aménagée y compris les glissières de sécurité, le pont du Peynin sera opérationnel, seul le nouveau pont du Gouret ne sera pas encore fait.
  • Le rond-point du Gouret sera là jusqu'à finalisation du pont (alternat spécifique).
  • 3 lots dont le plus gros concerne la construction d'ouvrages de soutènement 19M€
  • Un chantier avec en pointe 50 personnes (hors encadrement)
  • Une pente maximale de la nouvelle route de 8%
  • Le chantier générera des déblais (180 000 m3, une grosse partie sera utilisée par les travaux, restera 80 000 m3 soit 30 semis remorques par jour pendant 10 mois , qui seront stockés localement dans un maximum de 10km.
  • Des remblais d'apport nobles sont aussi nécessaires (35 000 m3) : ils seront récupérés via des prélèvements sur des ressources locales
  • La spécificité du projet tient à la nécessité de construire des zones de soutènement, le plus importante est la construction d'une paroi clouée de 30m de haut côté Abriès.
  • Le chantier est organisé de sorte qu'il y ait une stricte séparation des flux chantiers avec ceux de la circulation routière. Création d'un pont /route provisoire pour le chantier
  • Les travaux de déboisement ont commencé dans la semaine du 27 Août
  • Seront réalisés en septembre/octobre 2019
    • Les 2 parois clouées de la route définitive sur les 6 du projet
    • La déviation de la route provisoire afin d'améliorer le confort des automobilistes cet hiver (pente maximale 14% contre 17% à l'heure actuelle) et de différencier les flux véhicules courants / engins de chantier
    • L'aménagement du pont provisoire côté Abriès pour permettre aux engins de chantier d'y passer

 

Le coût de construction de la nouvelle route et du projet, et le financement du projet

[Département] "Nous sommes toujours sur les 24/25 millions HT annoncés. La Région vient de confirmer aujourd'hui (Chantal Eymeoud) qu'elle participera à hauteur de 30% (6,3M€ HT), quote-part identique à celle du département, l'état ayant confirmé son taux de 40. Diminuant ainsi la quote-part Département..."

Côté coût des travaux, plusieurs chiffres ont été avancés. Officiellement c'est 21 HT M€, le département a budgété 24/25 millions. 6,3M€ pour 30% cela fait bien 21M€.

L'appel d'offre comprenait des clauses d'insertion sociale et des engagements environnementaux. Les entreprises retenus l'ont été non pas sur le critère du moins disant financier, mais celle répondant aux impératifs de qualité et gestion des imprévus, avec des entreprises ayant l'expérience mais aussi des entreprises locales, la notification des marché a été effectuée début juillet 2018 :

  • Lot 1 (ouvrages de soutènement, terrassement) : 19 millions d'€ // GUINTOLI (mandataire) avec ALLAMANNO / CHARLES QUEYRAS TP / BUCCI Frères / NGE Fondations / Stabilisation Protection
  • Lot 2 (couche de forme et fondation) : 1 million d'€ // ALLAMANNO (mandataire) avec SOGEA / BUCCI Frères / GUINTOLI / SRM
  • Lot 3 (chaussée) : 1 million d'€ // Société Routière du Midi (mandataire) avec BUCCI Frères

En fin de réunion, le détail suivant a été donné par Marcel Cannat  : 21€ travaux nouvelle route + 1*2 M€ ponts + 1M€ revêtement + 1M€ remblais soit 24/25M€
Pour l'instant, aucun dépassement n'est entrevu.

 

Les expropriations des propriétaires dont les parcelles se situent sur le tracé de la nouvelle route

[Département]  Depuis cet après-midi, le dernier accord manquant a été reçu (verbal), tous les accords de propriétaires ont été obtenus. Nous remercions la Safer pour son action et son aide dans cette partie du dossier.
Nous avons mis en oeuvre la DUP (déclaration d'utilité publique), l'enquête du commissaire ne vas pas tarder à être lancée (automne 2018)
Côté expropriation, elles seront possibles au 1er semestre 2019 si nécessaire, a priori nous avons maintenant l'ensemble des accords des propriétaires identifiés.

 

Quelques compléments pour mieux comprendre :

  • L'enquête d'utilité publique est nécessaire en raison de l'impact environnemental notamment (d'une durée minimale de 15 jours avec un préavis de 8 jours soit 3 semaines minimum, mais avec des conclusions+avis du commissaire enquêteur qui peuvent prendre jusqu'à 6 mois pour être transmises à la préfecture), elle n'est pas encore lancée à ce jour, c'est prévu pour l'automne 2018
  • Côté expropriation, l'enquête parcellaire (nécessaire pour exproprier) a été lancée en amont de la DUP en juin/juillet, mais la validation ne pourra intervenir qu'à la clôture de la DUP (l’arrêté de DUP vaut arrêté de cessibilité). Le dernier accord manquant étant verbal, il peut se passer des choses.
  • L'avis suite à enquête publique ne pourra être rendu qu'au premier semestre 2019 : si l'avis est favorable, les expropriations pourront être lancées (sous réserve de l'absence de recours jurdiques)
  • Il n'a pas été évoqué de cas de recours devant le tribunal administratif. L'absence de confirmation par ommission, si elle est véridique, est plutôt une bonne nouvelle.
  • Ce sont surtout les travaux des nouveaux lacets provisoires côté Aiguilles qui vont commencer à compter de la semaine du 03 septembre : le planning général le confirme, il faut donc attendre la DUP.

L'ancienne route RD947 peut-elle être réouverte pour cet hiver

Début Août, Max Brémond, président de la Communauté de Commune du Guillestrois-Queyras, avait suggéré de réouvrir la RD947 pour l'hiver entre décembre et mars "puisque le glissement de terrain de ralenti ces dernières semaines" et que "la route de secours en rive opposée risque d'être verglacée". Le département avait repondu que cela n'est pas possible, voici que la Préfecture fait de même :

[Sous-Préfet] "L'état ne jouera pas la loterie avec la sécurité des personnes. L'ancienne route ne ré-ouvrira pas pour l'hiver, elle est condamnée."

 

L'amélioration de la montée route de provisoire côté Aiguilles pour cet hiver

[Département] La route de provisoire actuelle a des lacets côté Aiguilles avec une pente trop importante - un maximum de 17%
Nous allons construire une route parallèle provisoire côté Aiguilles ce qui permettra d'avoir un profil de pente maximum de 14% comme celui de la Montée de Ceillac, avec enrobés bitumineux.
Cela aura aussi l'avantage de oermettre une claire séparation entre les flux chantiers et les flux routiers quotidiens
Nous prévoyons de terminer les lacets provisoires d'ici le 15 octobre (au pire début novembre). Ces nouveaux lacets permettront aussi de faciliter le chantier

 

Les conditions de circulations en conditions hivernales sur la route de provisoire actuelle

[Département] "Tous les moyens (humaines y compris embauche de saisonniers supplémentaires, machines / chasse neige, stockage de sel, voire usine de fabrication de bouillie de sel, etc. ) seront mobilisés si nécessaire cet hiver. On étudie l'acquisition d'une machine polyvalente comme celle du Lautaret (fraises à neige + étrave), l'utilisation de sels spécifiques ou de méthode d'épandage spécifique qui permettent de descendre plus bas que les 5 degrés (rappel on est en Ubac), type saumure, bouillie de sel*, ou encore la pouzzolane** qui renforce l'adhérence sur neige).

 

* En dessous de -7/-8°C, la teneur en eau libre est trop faible pour amorcer convenablement le processus de fonte de la neige ou glace. A ces températures, l’action du sel en grains est donc stoppée.
Une première solution consiste à dissoudre le sel et à le répandre directement sous forme de saumure, mais son action est limitée dans le temps.
Une autre solution est la bouillie de sel : cela consiste à répandre simultanément du sel en grains et de la saumure conjuguant ainsi les avantages des deux procédés :
- la saumure attaque directement la couche de glace ou de neige,
- au fur et à mesure de la dilution de la saumure, le sel en grains fond, maintenant une concentration suffisante de la saumure et prolongeant ainsi son efficacité,
- du fait de l’apport d’eau, le mélange reste efficace jusqu’à des températures ambiantes voisines de -10/-12°C. (source Ministère du Développement Durable

** La pouzzolane redonne de l‘adhérence entre les pneus et la chaussée réduisant les risques de glissades et de dérapages des véhicules. Son application est parfaitement adaptée aux virages et pentes accentuées.
La pouzzolane résiste aux températures mêmes les plus extrêmes (au-delà de -50°, elle est toujours efficace), à la différence du sel qui perd toute efficacité en dessous de -7/8° (ce dernier étant un accélérateur de fonte)
C'est un produit naturel avec un PH neutre et riche en oligo-éléments qui n’occasionne aucun dégât sur notre environnement (aucune corrosion des carrosseries des véhicules, aucune attaque sur les bétons, aucune détérioration de la route, aucune destruction de la végétation…).

 

Les équipements spéciaux obligatoires cet hiver (les chaînes seront-elles encore nécessaires cet hiver ?)

[Département] Si neige (rappel 18 jours de chute de neige l'hiver dernier), on pourra avoir besoin d'imposer les équipements spéciaux, comme sur les autres routes du département (ex: montée de Risoul/Vars). Mais nous ferons tout pour limiter la durée d'équipements spéciaux (cela détériore aussi la route) afin de revenir au plus vite à une route "noire".

 

L'information chantier/projet à destination des habitants / public queyrassin

[Département] "Nous avons des réunions de chantier tous les jeudis. Une page internet dédiée sera créée sur le site du département"
"Une réunion au printemps sera effectuée pour tirer le bilan d'hiver."

 

Le plan de com prévu à destination du grand public sur les conditions de circulation pour cet hiver 2018/2019 (y.c. pour les étrangers).

 

[ComCom] "Un débrief du dispositif mis en oeuvre cet été va être fait d'abord (agent d'accueil, panneaux d'information, etc.). Globalement c'est plutôt positif. Pour l'hiver, les éléments de langage sont en cours de définition, une campagne de communication est en cours d'organisation y compris côté média pour fin octobre. Les aires de chaînage sont en cours d'étude

[Département] Les PMV (panneau à message variable) situé en amont (Saint-Clément, Guillestre) nous laissent peu d'espace pour communiquer en plusieurs langues, il n'y a que 2 page possibles.

 

Les fermetures exceptionnelles pour les travaux Enedis et Fibre Paca HD (déplacement de la ligne moyenne tension)

La Fermeture Enedis est confirmée à compter de début septembre mais des aménagements horaires ont été obtenus, plus exactement deux ouvertures additionnelles (en milieu de matinée, une autre en milieu d'après-midi), en plus des ouvertures temps de midi et soir. Le chantier est prévu sur 11 jours étalés sur 4 semaines. Décaler le chantier ou l'étaler serait problématique. Enedis doit ré-intervenir, pourtant lors du déplacement des lignes effectué il y a plusieurs mois nous leur avions fourni les plans de la nouvelle route... Enedis nous a garanti de ne pas fermer la route si ils n'interviennent pas (pas de fermeture exagérée)

Les dates prévues : 6,7, 13, 14, 18, 19, 20, 24, 25, 26 et 28 septembre.

Horaires de fermeture de 8h00 à 10h puis de 10h30 à 12h, enfin de 13h à 15h puis de 15h30 à 17h

(sous réserve de modification ultérieure - nous mettrons à jour dans notre page dédiée aux horaires Route du Pas de l'Ours

La question soulevée par la salle était que "On remercie le département et la comcom pour les conditions de circulation ce tété, cela c'est globalement bien passé. Mais cette fermeture de la route arrive au mauvais moment, car en juillet/août on paye nos charges, en septembre on fait notre bénéfice de saison". La réponse du département a surtout souligné le fait qu'on ne peut rien faire contre le rouleau compresseur Enedis, qui semble mener la barque côté planning...