La porte d'entrée du Queyras, protégée par la citadelle Vauban de Mont-Dauphin (labellisée UNESCO), entre Embrunais, Durance, Ecrins, Briançonnais et Italie.

Quelques chiffres clef sur Guillestre

Altitude : 1003
Population : 2 367
Surface : 51,29 km2
Code Postal : 05600

Guillestre est la ville porte du Parc Naturel Régional du Queyras, idéalement située au croisement des vallées de Vars, du Queyras et de la Durance, au pied du Guil et face aux Ecrins.

 

Un emplacement géographique idéal

Situé aux confins de 3 vallées (Vars, Queyras, Durance), et de deux parcs (le Parc du Queyras et le Parc National du Ecrins), la ville doit son nom au torrent du Guil qui rejoint la Durance en contrebas: Guillestre "Guilextra" signifie en effet "hors du Guil" ou "en balcon sur le Guil". Elle aurait été fondée par les habitants de Rama (La Roche-de-Rame) ,suite à la destruction de leur ville par une crue de la Durance.

Son emplacement géographique idéal (superbe ensoleillement, peu de pluie avec l'un des taux de précipation les plus faible de France - la ville est protégée par les montagnes environnantes) a permis de developpement de vignes au moyen-âge, qui depuis ont été remplacées par quelques lotissements ! Auparavant, les queyrassins avaient leurs vignes à Guillestre et leurs alpages dans le Queyras.

La ville a toujours été un carrefour commercial pour les vallées françaises (Queyras, Briançonnais, Embrunais Ubaye) et les relations franco-italiennes. Point de passage entre Embrunais et Briançonnais, un marché important a lieu chaque lundi, et la foire annuelle de la Saint-Luc (18 octobre) est un grand rendez-vous séculaire des Hautes-Alpes, où français et italiens se retrouvent pour s'approvisionner avant l'arrivée de l'hiver.

Les célèbres cols cyclistes environnant (Col Agnel, Col Izoard, Col de Vars et montée de Risoul) en font un point de passage incontournable du cyclo-tourisme et des grandes courses (Giro, Tour de France, Criterium du Dauphiné), y compris avec l'Italie où un circuit-vélo transfrontalier a été mis en place (Velo-Viso). Guillestre est située sur la Route des Grandes Alpes, qui descend de l'Izoard via les Gorges du Guil avant de remonter au Col de Vars.

A noter que Guillestre a toujours eu une relation privilégiée avec Ceillac, notamment avec la création en 1118 par les communautés de Guillestre, Risoul et Ceillac du mandement de Guillestre, afin notamment de gérer de manière conjointe et indivise les forêts et montagnes pastorales (un mandement est territoire doté d’un château, de droits, de revenus, de population, sur lequel le seigneur exerce son commandement). Rappelons que Ceillac n'est entrée dans le Queyras qu'à partir de la création du Parc Naturel Régional en 1977. Historiquement le Guillestrois dépendait de l'archevéché d'Embrun, les communes de la vallée du Queyras (hors Ceillac) dépendaient, elles, de Briançon.

Enfin, Guillestre est aussi connu pour son marbre, exploité dans la carrière de la forêt de Combe-Chauve. Mais aussi pour la Tulipe de Guillestre (Tulipa platystigma Jordan / tulipe à stigmates aplatis de Jordan), qui est l'une des 14 espèces de tulipes sauvage, et qui se compose d'un cœur bleu-violacé paré d'une robe rose-lilas. C'est une espèce endémique locale (Haute-Durance > Guillestre), découverte pour la première fois en 1855 par le biologiste Alexis Jordan, puis oubliée et considérée comme éteinte, avant d'être redécouverte qu'en 1991 par le curé de Risoul André Foy.

 

Un centre historique à visiter

La ville était autrefois fortifiée : un château a été construit en 1150 par l'archevéché d'Embrun (dont il reste quelques vestiges) puis protégé au XIVième siècle par une enceinte de remparts et de tour à ses extrémités construits , avant d'être détruit au XVIIIième siècle.  Il reste quelques vestiges aujourd'hui de ce système de défense médiéval : la tour de garde dite d'Eygliers, inscrite aux monuments historiques, la tour de la Plantation, et quatre porte sur les six portes historiques sont encore présentes à leur emplacement initial (la porte Saint-Esprit, la porte Saint-Jean-Baptiste, la porte d'Eygliers protégée par la tour du même nom, la porte Saint-Louis. La porte Sainte Catherine a été déplacée, et la porte de la Condamine a été détruite.). Les rues du centre ancien sont étroites et ensoleillées, avec des occres provençaux.

Le centre ville historique s'organise autours :

  • de l'église Renaissance de Notre-Dame-d'Aquillon : construite au XVIème siècle en remplacement de l'anciene église datant elle du XIième siècle, elle est munie d'une porte imposante, d'un porche / réal à quatre colonnes en marbre rose de Guillestre dont deux sont munis d'un lion, ainsi que d'un et clocher : le style du proche et du clocher est inspiré de la cathédrale Notre Dame du Réal d'Embrun
  • de plusieurs maisons anciennes tout autour, deux édifices du 18ième : la Chapelle des Pénitents (ou Chapelle d'Hiver) construite au XVIIIième, à proximité, et la Maison Paroissiale au bout de la place du Général Albert.
  • des places : la place du Général Albert face à l'Eglise (ex place Grenette) - hérigée en 1840 en mémoire du héro des guerres napoléoniennes et entourée de demeures bourgeoises - et la place Salva (celle de l'Office du Tourisme)

 

Les hommes célèbres de Guillestre

Quelques hommes illustres de Guillestre :

  • le Général Augustin Guillaume, chef d'état-major des armées et l'un des plus brillant des chefs militaires français de la Seconde Guerre mondiale (Maroc, Italie, Algérie, Allemagne) qui fut maire de la ville (1959 à 1971) et qui écrivit de nombreux ouvrages sur le Queyras-Guillestrois. La Route du Col Agnel lui ait d'ailleurs dédiée
  • le Général Albert (1771-1822), illustre des guerres de la Révolution et de l'Empire. Une fontaine lui est dédiée sur la place éponyme
  • le peintre Louis Court (1678-1729), dont deux de ses oeuvres ornent la collégiale de Briançon

 

Les sites emblématiques à visiter depuis Guillestre

Aujourd'hui, Guillestre est le point d'accès aux vallées du Queyras-Guillestrois et à ses sites emblématiques :

  • les stations-villages du Queyras et le Parc Naturel Régional du Queyras
  • les stations internationales de ski de Vars-Risoul La Forêt Blanche
  • la Place Forte de Mont-Dauphin, et la Main du Titan
  • la Réserve Naturelle du Val d'Escrins, crée en 1957
  • le Plan de Phazy et la fontaine pétrifiante de Réotier
  • la Rue des Masques, qui mène à Eygliers, curiosité géologique qui fut un lieu propice aux légendes et autres sorciers (masc en provençal) . Une faille entre rochers de 600 mètres de long et 5 m de large permet de passer du plateau de la Chalp (le Simoust) au bords du Guil.
  • la Chapelle Notre-Dame-des-Neiges et Saint-Ours (érigée en 1783)
  • les tables d'orientation de Peyre-Haute et de Pied la Viste
  • la base de loisir d'Eygliers
  • les bases d'eau-vive de Réotier et de Saint-Clément sur Durance
  • la route des Grandes Alpes

 

Quelques images de Guillestre

Carte de Guillestre

  • Trié par :
  • Date
  • Hits
  • Favoris
  • Faits
  • Nom
  • Défault

Ville : {{item.city}} | {{item.area}}
Type : {{item.type}}
Difficulté : {{item.difficulty}}
Durée : {{item.duration_view}}
Altitude (m) : {{item.elevation_end}}
Type : {{item.type}}
Altitude (m) : {{item.elevation_end}}
Type : {{item.type}}